Roglic a-t-il encore quelque chose à craindre ?

57 secondes. Primoz Roglic a construit ce matelas, patiemment tout au long des trois semaines passées. A coup de bonifications principalement mais aussi grâce à ses jambes, au Col de la Loze, et à son équipe dans la bordure qui avait coûté une minute et 20 secondes à Tadej Pogacar vers Lavaur. Sans un petit péché de confiance à Loudenvielle où son compatriote lui a repris 40 secondes, Roglic serait même encore un peu plus serein.

Tour de France
Parcours, favoris, stats, météo, horaires : Tout savoir sur la 20e étape
18/09/2020 À 18:05

Que peut-il lui arriver ? Ce samedi matin, vous trouverez peu de monde pour croire aux chances de Pogacar. Principalement parce que Roglic est un très bon rouleur. Son cadet l'a battu au Championnat de Slovénie en juin ? Roglic lui avait collé 1'30'' sur 36,2 kilomètres (soit le même kilométrage que ce samedi) sur la Vuelta 2019.

Primoz Roglic

Crédit: Getty Images

Pogacar semble régresser quand Roglic se maintient depuis le début de la troisième semaine. Le chrono de La Planche des Belles Filles, atypique, correspond aux qualités des deux hommes et finalement seule la malchance semble pouvoir faire tomber Roglic de son piédestal.

Pogacar doit-il regarder devant ou derrière lui ?

Tadej Pogacar avait conclu sa Vuelta 2019 par un succès sur la 20e étape. Gage de son exceptionnelle capacité de récupération et promesse d'un avenir doré sur les grands tours disait-on. Le Tour de France, sans tout à fait contredire cette impression, vient au moins l'amender : non Tadej Pogacar n'est pas le coureur le plus en forme parmi les leaders du classement général.

Jeudi, il a timidement attaqué Roglic mais sur le Plateau des Glières, on l'a vu à la limite. Au Col de la Loze, il a pris la troisième place, résultat très satisfaisant à 15 secondes de Roglic qui plus est. Problème, sur le toit du Tour, Miguel Angel Lopez volait pour le repousser à 30 secondes. "Superman" est justement son ultime adversaire pour la place de dauphin.

Le profil de la 20e étape : La Planche des Belles Filles comme juge de paix

Sa marge (30 secondes) sur le Colombien n'est pas énorme mais le Slovène est un meilleur rouleur que Lopez qui progresse dans l'exercice. Lors de leur seul affrontement, sur la dernière Vuelta, Pogacar l'avait devancé de 31 secondes. Mais le profil et la place du chrono, après trois semaines de course, laisse planer un doute sur le résultat final entre les deux hommes.

Porte, Landa ou Mas, à qui le premier accessit ?

A la veille de l'arrivée à Paris, le top 9 peut se découper en trois blocs : le podium (Roglic, Pogacar, Lopez), la course à la 7e place (Yates, Uran, Dumoulin) et au milieu de ça un tiercé de coureurs qui se disputeront le pied du podium. Au matin du chrono, Richie Porte à l'avantage, devançant Mikel Landa de 22 secondes et Enric Mas d'une minute et 23 secondes.

Paradoxalement dans ce trio, c'est le plus jeune, Mas, qui a connu le meilleur résultat sur un Grand Tour (2e de la Vuelta 2018). Moins jeune, Mikel Landa avait pris la 3e place du Giro 2015 alors que Richie Porte n'a jamais fait mieux que 5e (Tour 2016) d'une course de trois semaines.

Le grand maudit - il a failli une nouvelle fois être victime de sa malchance en crevant au Plateau des Glières -, peut donc réussir ce qu'il n'a jamais fait. La logique voudrait qu'il s'accroche à son top 4. Bien meilleur rouleur que Landa, il doit pouvoir le devancer ce samedi. Quant à Enric Mas, solide dans l'exercice, il semble un peu loin pour le renverser. En revanche, avec seulement une minute d'avance sur son compatriote, Landa a du souci à se faire pour sa cinquième place.

Carapaz va-t-il s’accrocher à ses pois ?

En plaçant ce contre-la-montre à la veille de l'arrivée, Christian Prudhomme et ses hommes espéraient y voir le classement général se jouer. C'est encore possible bien que peu probable. En revanche, avec un ultime col de première catégorie, l'organisateur souhaitait peut-être aussi que le classement de la montagne s'y joue. Ce sera le cas.

Avant le chrono, Richard Carapaz, étincelant dans les Alpes, possède 74 points, deux de plus que Tadej Pogacar et sept de plus que Primoz Roglic, ses ultimes adversaires. Au sommet de La Planche des Belles Filles, 10, 8, 6, 4, 2 et 1 points sont en jeu. S'il veut s'assurer le maillot à pois, Carapaz doit donc faire, au pire, le deuxième temps de la montée de La Planche. Passé deux fois en tête de cols hors-catégories, il devancerait Pogacar en cas d'égalité de points.

Richard Carapaz - Tour de France 2020

Crédit: Getty Images

C'est sur le temps de la montée de La Planche des Belles Filles que les points seront distribués. Du point intermédiaire de Plancher-Les-Mines jusqu'à l'arrivée. On peut imaginer que l'Equatorien se réservera dans la première partie pour tout donner dans l'ascension, contrairement à Pogacar ou Roglic qui n'ont d'autre choix que de tout faire à bloc.

A qui la victoire d’étape ?

Dumoulin (2018), Bodnar (2017), Martin (2011 et 2014), Wiggins (2012), Cancellara (2010)... Depuis dix ans, les contre-la-montre placés à la veille de l'arrivée se partagent entre coureurs placés au général et spécialistes de l'exercice. A qui s'offrira le prestigieux chrono de La Planche ?

Primoz Roglic en est sans doute le favori mais les efforts consentis dans les Alpes pourraient peser dans ses jambes. Tadej Pogacar s'il retrouve sa forme, peut s'imposer tout comme Tom Dumoulin spécialiste de l'effort solitaire, qui trouverait là un joli lot de consolation.

Et les autres alors ? On citera Maximilian Schachmann, Thomas De Gendt, Rémi Cavagna ou encore pourquoi pas Enric Mas. Le profil, hybride au possible de ce chrono, rend tout pronostic aléatoire. Une chose est sûre, il faudra être très fort pour s'offrir le succès ce samedi.

La Planche des Belles Filles, ce rendez-vous devenu un "classique" du Tour

Tour de France
Le Tour et les JO : van der Poel et le casse-tête du calendrier 2021
29/12/2020 À 08:06
Tour de France
"Je ne comprends pas comment ce type..." : Jumbo-Visma et les affres de La Planche des Belles Filles
28/12/2020 À 16:00