"Si tout se passe comme prévu, j’aurai peut-être une marge de six heures…" Il a en fait eu près de six jours d’avance sur les coureurs du Tour de France, attendus dimanche à Paris. Lachlan Morton a bouclé "son" Tour alternatif, dans la nuit de lundi à mardi sur les Champs-Elysées, sous l’œil admiratif de quelques cyclos et de notre confrère Josselin Riou, qui a immortalisé l’instant.
Coureur professionnel au sein de l’équipe EF Education-Nippo, Morton a fêté ça pieds nus et champagne à la main. Son périple en sandales, long de 5510 kilomètres, a duré 18 jours, comme le précise sa formation qui ne l'a pas retenu pour la Grande Boucle. Soit 306 bornes au quotidien. A titre de comparaison, le parcours du 108e Tour de France comprend 3414,4 kilomètres répartis en 21 jours.
Tour des Alpes
Une descente de "folie" : Bardet raconte l'improbable final de l'étape reine
22/04/2021 À 17:27

Lachlan Morton, lors de son Tour de France alternatif, le 8 juillet 2021

Crédit: Getty Images

"Finalement, j'ai dû faire la course"

Habitué des grands défis, l’Australien de 29 ans avait déjà failli se lancer dans une aventure semblable, en 2020. Problème de taille : son métier l’en avait empêché, comme il le confiait il y a quelques jours au Guardian : "Nous avions pensé à le faire l’an dernier, pendant le Tour d’Italie… mais finalement, j’ai dû faire la course." 111e du Giro en question, Morton compte cinq succès en pro, tous acquis dans le cadre du Tour de l’Utah.
Le Tour de France, le vrai, reste le seul des trois Grands Tours auquel il n’a jamais participé. Le but d’une carrière pour beaucoup de cyclistes. Mais le sien était différent. "D’une manière étrange, c’est l’événement que j’ai préparé et pour lequel j’ai construit ma vie. Je me sens chanceux d’avoir l’équipe et le soutien que j’ai", soulignait-il avant de mettre son projet à exécution. Un projet qui visait aussi à collecter des fonds pour l'organisation à but non lucratif World Bicycle Relief.

Lachlan Morton lors de son improbable périple

Crédit: Getty Images

Objectif : "Être une source d’inspiration, toucher un public plus large"

Outre l’épanouissement personnel, Morton a ainsi mis en avant la possibilité de ratisser large dans l’expansion du vélo : "Mon équipe voit qu’interagir avec les gens d’une manière qui va au-delà des résultats a de la valeur. J’espère qu’en faisant des choses comme celle-ci, nous pourrons être une source d’inspiration, toucher un public plus large." Un public qui n’est sans doute pas au fait de sa 111e place sur le dernier Tour d’Italie.

Deux fois l'Everest en une semaine, Lachlan Morton a battu un record pas comme les autres

Tour du Haut Var
Pinot et Bardet butent sur Ciccone
23/02/2019 À 16:40
Tour de Californie
Le chrono et le maillot : carton plein pour van Garderen
17/05/2018 À 04:58