Sous le soleil retrouvé de la région parisienne, Tadej Pogacar n'avait plus qu'une petite centaine de kilomètres à couvrir avant d'être officiellement consacré comme le plus jeune double vainqueur de l'histoire du Tour de France. C'est donc en toute décontraction que le Slovène de 22 ans est venu répondre aux questions d'Alberto Contador à Chatou, avant le départ de cette 21e et dernière étape.
Pogacar y a notamment esquissé la suite de son programme, qui passera comme prévu par la case Jeux Olympiques, dont il disputera la course en ligne, à Tokyo, la semaine prochaine. Un objectif important pour lui, même si, dans la foulée du Tour, il s'attend à souffrir. "Ça va être super dur, surtout avec le décalage horaire", a-t-il convenu.

Pogacar : "Gagner deux Tours, ça dépasse tous mes rêves"

Tour de France
L’équipe Bahraïn-Victorious nie l’utilisation de Tizanidine pendant le Tour
22/10/2021 À 15:30
On va laisser passer deux ou trois jours et, après, on décidera
Au-delà des J.O., c'est en revanche encore l'incertitude. Le public espagnol salivait déjà à l'idée de retrouver, pour un possible match à trois avec Egan Bernal et Primoz Roglic, celui qui s'était révélé il y a deux ans en terminant à la 3e place de la Vuelta dès l'âge de 20 ans. "Oui, la Vuelta est au programme de Tadej, avait confié dans le quotidien AS le manager général de l'équipe UAE Emirates. J'espère qu'il ne finira pas le Tour trop fatigué et qu'il pourra aller là-bas et faire un bon résultat."
Mais si on lit entre les lignes de ce qu'a déclaré ce dimanche le double maillot jaune à Alberto Contador, sa présence sur le Tour d'Espagne semble tout sauf certaine. "Je suis à fond depuis le mois de février, a rappelé Pogacar, qui a notamment remporté Liège-Bastogne-Liège au mois d'avril et a effectivement peu coupé depuis le début de la saison. Donc on verra si je peux faire la Vuelta. On va laisser passer deux ou trois jours et, après, on décidera."
Le jeune Slovène a par ailleurs confirmé avoir vécu un Tour de France "très différent de celui de l'an dernier", qui lui a demandé beaucoup plus d'énergie, notamment en dehors du vélo. "Pendant la course, tu dois faire le maximum mais tu aimes ça, dit-il. A coté aussi, tu dois être à fond, tu dois faire la presse tous les soirs. Certains jours, tu apprécies et il y en a d'autres où tu n'as qu'une envie, c'est de rentrer à l'hôtel. Mais globalement, j'ai essayé d'apprécier chaque moment." On devrait donc assez vite savoir si cette débauche d'énergie l'incitera à ne pas effectuer le voyage en Espagne.

Prudhomme : "Pogacar va gagner deux fois le Tour à un âge où Merckx ne l'avait pas encore couru"

Tour de France
Cordon-Ragot, sur un Tour au féminin : "Après Roubaix, c’est un nouveau chapitre d’histoire"
20/10/2021 À 08:49
Tour de France
Un pont de 18 km décisif ? Pogacar, Asgreen et Fuglsang évoquent le parcours du Tour 2022
20/10/2021 À 08:29