"Il est là, Thibaut Pinot. Problème mécanique pour le leader de la Groupama-FDJ, au pied de la deuxième ascension du jour (…) Problème médical,il s’est fait piquer par une guêpe, certainement… contracture, je ne sais pas…" Nos consultants sont longtemps restés dans le flou, face à l’image d’un Thibaut Pinot à la dérive, lors de la 19e étape du Tour de France 2019. Quelques instants plus tard, celui-ci quittait la Grande Boucle, cuisse gauche endolorie et moral meurtri.
David Gaudu, précieux lieutenant de Pinot lors de ce Tour, a notamment évoqué ce douloureux souvenir, le 1er janvier, lors d’un interview réalisé par le YouTuber "Styros". Le coup a été dur à encaisser pour la Groupama-FDJ, mais en rien brutal. Au sein de la formation française, on savait le 5e du classement général dans les cordes. "J’étais le premier au courant", révèle le bras droit du Franc-Comtois.
Cyclisme
Pas de Tour des Flandres pour Alaphilippe : son programme jusqu’au Tour
10/01/2022 À 18:00

"Pinot va gagner un Grand Tour un jour ou l'autre, c'est évident"

"Je ne peux plus pédaler"

"Je l’ai su dès qu’il s’est fait le truc, explique-t-il. Au pied de l’Izoard (lors de la 18e étape, NDLR), il a relancé après un virage à gauche... et là, il me regarde et il me dit :
- Put…, je me suis fait mal.
- Tu es sérieux ?
- Oui, je ne peux plus pédaler… Tu ne veux pas aller me chercher de la glace ?
- Si je vais te chercher de la glace, ils mettent en route et ils te font péter !
Il restait Izoard, Lautaret, Galibier (…) On n’a rien dit et on a essayé de cacher le truc."
Tout serait parti d’une chute évitée deux jours plus tôt, le genou du leader de la Groupama-FDJ frappant alors son guidon. "Mais je ne suis pas sûr que ce soit ça", avait cependant précisé Pinot, après son abandon, comme rapporté par France Bleu. Gaudu reprend : "Le lendemain, on s’est tous mis sur le home trainer avec lui et on s’est dit : ‘S’il fait du home trainer, à chaud, ça ira peut-être mieux’. On a essayé de le protéger au maximum mais dans la course on savait que ça allait être compliqué."
Lors du jour fatidique, Gaudu n’a pas été plus rapidement au fait de la situation que nos "Rois de la Pédale". Au contraire, il cherchait même son chef de file : "J’ai demandé : ‘Il est où Thibaut’ et dans l’oreillette on nous a dit : ‘Les gars, Thibaut n’est plus avec nous, il est dans la voiture." Puis l’émotion a gagné toute sa formation : "J’ai lâché ma petite larme sur le vélo (…) On a tous versé notre petite larme. C’est plus que trois semaines qui s’effondrent…"

Thibaut Pinot, réconforté par son coéquipier, William Bonnet, quelques secondes avant d'abandonner le Tour, lors de la 19e étape

Crédit: Getty Images

"Sur deux jambes, il est tous les jours avec Bernal devant"

Au matin de son abandon, Pinot était à moins de deux minutes de Julian Alaphilippe, porteur du maillot jaune (pour quelques heures encore). Surtout, il n’était qu’à 20 secondes de la 2e place, occupée par le futur lauréat de l’épreuve, Egan Bernal. La Groupama-FDJ est passée d’en lice pour le Graal à… pas grand-chose. Difficile de se remobiliser : "Il restait deux étapes, on s’est dit : on va aller au bout, relate David Gaudu. Cela change du tout au tout : tu n’as plus envie, tu n’y es plus. Tes sensations passent de superbes à complètement ‘explosées’."
Mais de quelle ampleur sont les regrets éternels que suscite la blessure de Pinot ? Était-il, vraiment, à deux doigts de succéder à Bernard Hinault, dernier lauréat français de la course hexagonale, en 1985 ? "Podium, c’était sûr et certain, Thibaut faisait minimum 3e, estime Gaudu (…) Je pense qu’il avait les cannes pour gagner. Quand on voit qu’au Galibier, il est encore là, sur une jambe, avec le groupe de contre. Sur deux jambes, il est tous les jours avec Bernal, devant." La suite relève de l'uchronie.

Egan Bernal, maillot jaune à l'issue de la 19e étape, tronquée, du Tour de France 2019

Crédit: Getty Images

Cyclisme
Visage flouté, maillot de champion du monde arboré : Alaphilippe star de Google Street View
03/01/2022 À 10:34
Cyclisme
Merckx : "Evenepoel a une force exceptionnelle mais il manque quelque chose dans sa préparation"
07/12/2021 À 13:51