Julian Alaphilippe avait été le héros du Tour de France 2019, puis un des grands animateurs de l'épreuve les deux années suivantes. Devenu un personnage central de la Grande Boucle à sa façon, "Alaf", star du cyclisme hexagonal et double champion du monde en titre, doit cette fois faire une croix sur ce Tour 2022, malgré tous ses efforts pour être rétabli à temps après sa lourde chute sur Liège-Bastogne-Liège fin avril.
Dimanche, lors de la course en ligne du Championnat de France, Alaphilippe avait pourtant plutôt rassuré pour sa rentrée. Mais c'était sans doute trop peu, trop tard. L'équipe Quick Step Alpha Vinyl Team a finalement décidé de ne pas retenir le maillot arc-en-ciel dans sa liste de huit coureurs pour le Tour. "La décision de laisser Julian à la maison a été très difficile, car il est l'un des coureurs les plus emblématiques de l'équipe et nous avons écrit tant de grands moments ensemble sur le Tour", a concédé Tom Steels, un des directeurs sportifs de l'équipe.

Le numéro d'Evenepoel, la chute d'Alaphilippe : le résumé d'une Doyenne qui fera date

Tour de France
Pogacar - Vingergaard, une rivalité du Tour devenue légendaire
28/07/2022 À 14:07

La Vuelta en lot de consolation

"Je suis déçu de ne pas être au Tour de France cette année, a confié de son côté celui qui, en trois ans, a remporté quatre étapes du Tour et porté le maillot jaune à 18 reprises. J'ai une affection naturelle pour la course, de mes journées sous le maillot jaune au cours des trois dernières saisons, mes victoires d'étape et bien d'autres beaux souvenirs avec mes coéquipiers. Manquer une autre occasion de porter mon beau maillot arc-en-ciel dans mon pays d'origine est très triste pour moi et je savais que cette décision serait difficile à prendre pour l'équipe."
Pour autant, Julian Alaphilippe assure comprendre la décision de son équipe. "Je la comprends tout à fait, et moi non plus je ne veux pas être au départ si je ne peux pas être à mon meilleur niveau", ajoute-t-il. "Julian a travaillé dur pour se remettre en forme après ce qui lui est arrivé à Liège, mais on sent que pour un coureur comme lui, il est toujours important d'être au top de sa forme et de pouvoir rivaliser avec les meilleurs coureurs du peloton dans une course comme le Tour. C'est pourquoi nous avons décidé de lui donner plus de temps pour récupérer et reconstruire sa condition", a précisé Tom Steels. Contraint de modifier ses plans, Alaphilippe disputera en revanche le Tour d'Espagne, qui lui servira notamment de tremplin pour préparer les Championnats du monde.
Chez Quick Step, il n'y aura donc pas de maillot arc-enciel, et pas davantage de maillot bleu, blanc, rouge. Car Julian Alaphilippe n'est pas le seul déçu dans cette sélection. Florian Sénéchal, sacré champion de France dimanche, reste lui aussi sur le carreau, tout comme un autre champion national, Mark Cavendish. Le Cav' avait brillé de mille feux l'an passé sur le Tour mais, comme Sénéchal, il doit se contenter cette fois d'un statut de réserviste. La formation de Patrick Lefevere a privilégié le sprinter néerlandais Fabio Jakobsen, suivant un plan établi de longue date.
L'équipe Quick Step pour le Tour : Kasper Asgreen (DAN), Andrea Bagioli (ITA), Mattia Cattaneo (ITA), Tim Declercq (BEL), Mikkel Honoré (DAN), Fabio Jakobsen (PB), Yves Lampaert (BEL), Michael Morkov (DAN)

Une accolade à 68 victoires : Quand Cavendish tombe dans les bras de Merckx

Tour de France
Tour 2024 : la balance penche pour une arrivée à Nice
26/07/2022 À 11:47
Tour de France
Ewan opéré pour se faire retirer une plaque sur sa clavicule droite
26/07/2022 À 09:59