Le fait du jour : Groenewegen après Jakobsen

Fabio Jakobsen, Dylan Groenewegen… Le destin de ces deux garçons est lié depuis ce funeste jour d'août 2020 quand le second avait envoyé le premier dans les barrières sur l'arrivée de la première étape du Tour de Pologne, lui causant de terribles blessures. Jakobsen avait repris en avril de l'année suivante, ce fut en mai pour Groenewegen qui traînera pour le reste de sa carrière ce qu'il s'est passé ce jour-là.
Tour de France
Disqualifié, Quintana nie l'utilisation du Tramadol
HIER À 17:36
L'un et l'autre ont dû se reconstruire, totalement pour l'un, "seulement" mentalement pour l'ancien de la Jumbo-Visma qui a fait un joli pied de nez à son ancienne équipe en soufflant Wout Van Aert sur la ligne ce dimanche à Sonderborg. Nous disions donc que Jakobsen et Groenewegen étaient liés.
Le succès du premier samedi et celui du second dimanche, sans que l'affrontement ait été réel au moins dans les tous derniers hectomètres, en est la preuve. Les compatriotes avaient déjà joué ce morceau pour leur retour au premier plan.

Un sprint palpitant : Comment Groenewegen a soufflé la victoire à Van Aert

Après sa suspension de neuf mois, Groenewegen avait repris au Giro, sans succès. Celui-ci devait arriver quelques semaines plus tard, sur la première étape du Tour de Wallonie. Qui allait s'imposer le lendemain, pour lui aussi retrouver l'ivresse de la victoire ? Fabio Jakobsen évidemment. Inséparables on vous dit.
Le vainqueur de samedi a perdu le sillage de ses équipiers dans le dernier virage qui menait à la ligne droite finale. L'accident de Katowice n'a évidemment pas disparu de sa mémoire. Pas plus que de celle de son compatriote. "L’équipe BikeExchange m’a donné une seconde chance et j’ai trouvé une nouvelle famille, a dit un Dylan Groenewegen très ému au moment de revenir sur son succès. Je viens de montrer que j’étais à nouveau capable de m’imposer, après avoir traversé des moments difficiles sur le plan personnel "

Le grand perdant : Les Bahrain Victorious

Qui a dit qu'il ne s'était rien passé au Danemark pendant trois jours ? Demandez à la Bahrain Victorious qui a vu ses leaders, Damiano Caruso et Jack Haig perdre 39 secondes après avoir été gêné par une chute dans les dix derniers kilomètres. L'un et l'autre ne sont pas encore à deux minutes et le Tour est encore très long mais pointer si loin après trois étapes que l'on pourrait qualifier de plutôt "calmes" est tout de même dommageable pour deux coureurs qui visent le Top 10, voire le Top 5.

L'image

C'est encore Magnus Cort Nielsen qui a fait le show ce dimanche. Comme samedi. Le Danois à la moustache est un homme à l'humour aiguisé. Son sprint contre personne pour le troisième grimpeur du jour fut un beau moment.

Cort Nielsen a battu... le coureur fantôme : son sprint face à personne en vidéo

On a aimé

.Le mea culpa de Wout Van Aert qui a admis que la défaite du jour était la sienne. Le maillot jaune a choisi de ne pas suivre son lanceur Christophe Laporte quand celui-ci est sorti de la boîte. C'est peut-être pour cela qu'il lui a manqué quelques mètres avant la ligne.

Van Aert : "C'est ma faute, je n'ai pas assez cru en Laporte"

.La belle forme de Peter Sagan. On l'a retrouvé vainqueur au Tour de Suisse après un début de saison compliqué dans sa nouvelle équipe TotalEnergies, mais le Slovaque semble avoir un bien meilleur jump que ces dernières années. Personnage central de la Grande Boucle pendant longtemps, Sagan pointe à nouveau le bout de son nez.
.Que Fabio Jakobsen se lance dans la bataille pour le maillot vert. Avec ses trois deuxièmes places, Wout Van Aert a déjà un petit avantage (17 points) sur le Néerlandais mais derrière, les autres sont très loin (+47 points pour Groenewegen, + 53 pour Sagan). Avec le profil de ce Tour de France 2022, "WVA" part avec un énorme avantage mais Jakobsen semble croire qu'il peut rivaliser.

On n'a pas aimé

.Que Magnus Cort Nielsen se soit retrouvé seul à l'avant. Le Danois a vécu un moment unique devant son public mais l'échappée du jour était condamnée dès son lancement. Nous ne dirons pas que nous sommes fan des échappées publicitaires, mais la journée aurait sans doute été un moins longue avec plus de fuyards.
.Voir Fabio Jakobsen sauter sur les freins dans le dernier virage. On comprend évidemment pourquoi le Néerlandais l'a fait. L'imaginer se rappeler l'accident fait de la peine pour lui.

La décla : Peter Sagan (à propos du sprint de Van Aert)

Je ne peux pas juger, il y a un jury pour ça. Ils regarderont le ralenti, nous verrons. Je suis surtout content d'être en un seul morceau.

Trois stats à retenir

2. Wout Van Aert n'est que le deuxième coureur de l'histoire du Tour de France à terminer les trois premières étapes à la deuxième place, 82 ans après le mythique Alfredo Binda.
7. Jasper Philipsen va finir par croire qu'il ne gagnera jamais. En huit sprints disputés sur le Tour de France, il a terminé sept fois sur le podium (3 fois 2e, 4 fois 3e) sans jamais gagner.
9. Tadej Pogacar et le maillot blanc, une belle histoire d'amour. En désormais un peu plus de trois Tour de France, le Slovène a mené le classement des jeunes pendant 36 étapes (sur 45).

Juste pour savoir…

C'est nous où ce premier weekend fut le plus décevant depuis 2010 et Monaco ?
En étant en tête du classement par points après deux étapes qui correspondaient au pur sprinteur, Wout Van Aert n'a-t-il pas fait le plus dur dans cette guerre pour le maillot vert ?
Magnus Cort Nielsen a franchi les six premières côtes du Tour en tête. Le fera-t-il pour les six suivantes toutes réunies sur la quatrième étape entre Dunkerque et Calais ?
Que se passe-t-il avec Caleb Ewan ? L'Australien n'a plus gagné sur un grand tour depuis bientôt deux ans…
Comment les leaders vont-ils digérer les 900 kilomètres de transfert vers la France lundi ?

Le quiz du jour

La réponse du quiz de samedi était Richard Virenque, vainqueur à Morzine en 2003, jour où il allait aussi enfiler le maillot jaune pour la seconde fois de sa carrière.
Voici celui du jour :
Champion de France 1996, j'ai troqué mon beau maillot tricolore pour le plus beau de tous. Je suis…
https://i.eurosport.com/2022/07/03/3403508.jpg

Le sondage du jour

QUELLE DEUXIÈME DE WOUT VAN AERT EST LA PLUS FRUSTRANTE ?
Tour de France
Quintana disqualifié pour "présence de tramadol" dans son sang
17/08/2022 À 13:28
Tour de France
Pogacar - Vingergaard, une rivalité du Tour devenue légendaire
28/07/2022 À 14:07