Ce fut un sprint houleux, tendu jusqu’au bout, qui a presque nécessité la photo finish tant l’écart a été infime entre les trois premiers. Mais Dylan Groenewegen (BikeExchange-Jayco) n’a pas douté une seule seconde en franchissant la ligne. Le Néerlandais a très vite levé les bras pour célébrer sa 5e victoire d’étape sur les routes du Tour de France, la première sur cette 109e édition, ce dimanche à Sonderborg.
Il a remporté cette 3e étape devant Wout van Aert (Jumbo-Visma), qui aura donc terminé 2e des trois étapes disputées Danemark (!), et Jasper Philipsen (Alpecin-Deceuninck). Van Aert a encore flirté avec la victoire mais conforté son maillot jaune en prenant six nouvelles secondes de bonifications.
Tour de France
Pogacar - Vingergaard, une rivalité du Tour devenue légendaire
28/07/2022 À 14:07

Un sprint palpitant : Comment Groenewegen a soufflé la victoire à Van Aert

Bain de foule en solitaire pour Cort Nielsen

Magnus Cort Nielsen (EF Education-EasyPost) fut le premier attaquant du jour, comme la veille, mais le Danois était cette fois tout seul dans son entreprise. Pas un souci pour le maillot à pois, au contraire, qui a pu tranquillement conforter sa tunique en passant en tête des trois ascensions de 4e catégorie jalonnant ce tracé de 182 kilomètres. Son avance a culminé à 6’40”. Mais il n’a jamais pu entrevoir la victoire, seul face à la cohorte organisée des équipes de sprinters. Après avoir longuement profité du soutien d'un public encore incroyablement fourni ce dimanche, le peloton l’a revu, en toute logique, à 52 km de l’arrivée.
Situé à mi-étape dans la localité de Christiansfeld, le sprint intermédiaire du peloton a été dominé par Van Aert, parfaitement emmené par Christophe Laporte, juste devant Fabio Jakobsen (Quick-Step Alpha Vinyl). Un avant-goût du sprint final. Mais si le Belge a une nouvelle devancé le Néerlandais, seulement 5e au lendemain de son succès à Nyborg, les deux hommes ont cette fois été battus par Groenewegen, l’homme qui avait provoqué la chute de Jakobsen sur le Tour de Pologne 2020.

Bain de foule pour Cort Nielsen, Groenewegen dans un mouchoir : le résumé de la 3e étape

Van Aert conforte ses deux maillots

Jakobsen était trop loin quand Michael Morkov, son poisson-pilote, s’est écarté à 300m de la ligne. L’occasion était belle pour Van Aert. Mais celui-ci n’a pas pris la roue de Christophe Laporte quand celui-ci a lancé son sprint. Vent de face, WVA a produit son effort côte à côte avec son équipier avant de buter dans les derniers mètres, en coinçant quelque peu Peter Sagan (4e) contre les barrières. Il a finalement été devancé sur le gong par Groenewegen, arrivé par le centre de la chaussée. Et il s’en est fallu de peu pour que Philipsen (3e), bénéficiaire du travail de Mathieu van der Poel dans le final, ne le passe aussi.
Au général, grâce aux bonifs, Wout van Aert ne compte plus une mais 7 secondes d’avance sur son dauphin Yves Lampaert. Il conforte aussi son leadership dans la course au maillot vert (17 points d’avance sur Jakobsen). Un seul changement est à noter dans le top 10 du général. Filippo Ganna (30e) recule de 26 places pour avoir perdu 39 secondes. Le champion du monde du chrono a fait partie des très nombreux coureurs retardés par la chute massive survenue à 10 kilomètres de l’arrivée.

Durand : "Si on se réfère au règlement, Van Aert est déclassé"

Peloton coupé en deux

Celle-ci s’est produite lors d’un rétrécissement de la chaussée et a coupé le peloton en deux parties. Aucun grand favori du général n’a été piégé. Seulement quelques outsiders à l’image de Rigoberto Uran, des leaders de Bahrain-Victorious (Jack Haig et Damiano Caruso), mais aussi Guillaume Martin, Thibaut Pinot ou Chris Froome. Tous ont perdu 39 secondes.
Ce final électrique a contrasté au plus haut point avec le reste d’une 3e étape lénifiante, où rien ne s’est produit durant les quatre premières heures de course. Ainsi se termine le passage du Tour au Danemark, bien plus animé sur les bas-côtés que sur la chaussée elle-même. Un petit jour de repos, et les coureurs retrouveront les routes de l’Hexagone, dans le Nord de la France pour commencer, ce mardi entre Dunkerque et Calais.
Tour de France
Tour 2024 : la balance penche pour une arrivée à Nice
26/07/2022 À 11:47
Tour de France
Ewan opéré pour se faire retirer une plaque sur sa clavicule droite
26/07/2022 À 09:59