Fernando Gaviria (Quick-Step Floors) avait encore faim, vendredi, à l’arrivée de la deuxième étape du Tour de Guangxi. Déjà vainqueur lors du premier jour de course, la fusée colombienne a une nouvelle fois dominé l’emballage massif, dans les rues de Nanning, après 154km de course maîtrisés par sa formation désormais auréolée de 54 succès en 2017.
"Ça a été très dur pendant 20 kilomètres, à 50 ou 60km/h, et puis (Silvan) Dillier a attaqué pour le grand prix de la montagne et j’ai pu le suivre", a expliqué le héros local Wang Meyin (Bahrain-Merida). L’infatigable baroudeur chinois et Dillier (BMC) ont été accompagnés dans leur entreprise par Jonathan Lastra (Caja Rural). L'avance de ce trio a atteint un maximum de 4 minutes.
Thomas De Gendt (Lotto Soudal) les a rejoints à l’avant de la course pour les 10 derniers kilomètres, avant de poursuivre son effort en solitaire jusqu’à trois kilomètres du but. Sur une grande ligne droite taillée pour les sprinteurs, Fernando Gaviria a été bousculé jusqu’au bout par le géant allemand Max Walscheid (Sunweb), deuxième de l’étape devant Wouter Wippert (Cannondale-Drapac).
Tour de Guangxi
Groenewegen stoppe Gaviria
23/10/2017 À 16:24
Tour de Guangxi
Wellens trouve l’ouverture à l’autre bout du monde
22/10/2017 À 08:00
Tour d’Italie
Julien Pinot : "Quand ils reviennent de stage, Roglic ou Bernal sont tout de suite performants"
IL Y A 9 MINUTES