"Après cette course, je rentre à la maison !" Pour la dernière épreuve World Tour de l’année, Fernando Gaviria (Quick-Step Floors) a trouvé la bonne motivation pour foncer vers la victoire, jeudi à Beihai, en ouverture du Tour de Guangxi. Au sprint, la fusée colombienne a devancé sur la ligne d’arrivée Dylan Groenewegen (LottoNL-Jumbo) et Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe) au terme d'une étape avalée à 46km/h de moyenne.

"Ce n'est jamais facile, ça a seulement l'air facile à la télévision"

Tour de Guangxi
La saison de la Sky s'achève sur un succès grâce à Moscon
21/10/2018 À 09:28
Sur un parcours court (104km) et plat (une petite bosse grimpée deux fois), quatre fuyards ont tenté leur chance sans jamais obtenir l’aval du peloton. Les équipes de sprinteurs ont contrôlé l’écart autour d’une minute même lorsque Rémi Cavagna (Quick-Step Floors) a relancé l’échappée à une vingtaine de kilomètres du but, rejoint dans son entreprise par Jonathan Lastra (Caja Rural-Seguros RGA).
Repris à 4km du but, le jeune rouleur français a laissé place aux sprinteurs et notamment son partenaire colombien, soulagé à l’arrivée. "Ce n’est jamais facile, ça a seulement l’air facile à la télévision", a expliqué Gaviria après avoir dominé la meute. "Je me sentais fatigué après le voyage jusqu'ici et il fait très chaud." Pas de quoi le priver d’une 11e victoire cette saison.
Tour de Guangxi
Trentin s'adjuge la 5e étape, Moscon reste leader
20/10/2018 À 10:04
Tour de Guangxi
Groenewegen ouvre en vainqueur
16/10/2018 À 11:37