05/10/14 - 10:25
Terminé
Course en ligne - Messieurs
0km
?km
Tour de Lombardie • Etape1
avant-match

Course en ligne - Messieurs

Tour de Lombardie - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 5 octobre 2014 et débute à 10:25. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Julien Chesnais
Temps forts 
 
 Supprimer
 

Merci de nous avoir suivis. Bonne soirée sur Eurosport.fr !

 

Une grosse chute a eu lieu dans le dernier virage dans un second groupe. Warren Barguil a notamment été touché mais ça ne semble pas trop sérieux.

17:02

Arrivé légèrement détaché, l'Irlandais devance Alejandro Valverde (Movistar) et Rui Costa (Lampre).

17:00

Victoire de Dan Martin (Garmin-Sharp) !

Dan Martin s'est montré le plus malin pour s'imposer sur le Tour de Lombardie 2014
 

Attaque de Dan Martin (Garmin) ! Personne ne réagit. L'Irlandais va l'emporter !

1,0km

La flamme rouge ! On va avoir droit à un sprint en petit comité !

2km 

Attaque de Sanchez (BMC) ! Mais on ne le laisse pas partir.

3km

On bascule dans la descente. Ils ne sont plus qu'une dizaine. Rui Costa, Valverde, Rodriguez et Gilbert sont bien là !

3,5km

Attaque d'Aru ! Gilbert le contre et reprend ainsi Wellens !!

4km

On est déjà sur la partie pavée ! Wellens (Lotto-Belisol) a crée un petit écart. Le Belge est bien parti !

4,5km

C'est parti pour la dernière côté du jour ! Weening et Hermans sont repris. Barguil accélère mais on ne le laisse pas partir !

7,5km 

Plus que huit secondes d'avance pour Weening et Hermans, qui ont décramponné Konig. On n'est plus qu'à trois kilomètres du Colle Aperto (environ un kilomètre à 8% dont la moitié sur une route pavée). Le peloton est encore fort d'une quarantaine d'unités. Thibaut Pinot vient d'y faire son retour.

8,5km

Kwiatkowski (OPQS) s'est complétement relevé ! Le champion du monde semble se plaindre de l'aine et roule désormais à une très faible vitesse à côté de sa voiture. Le Polonais ne l'emportera pas aujourd'hui !

10km

Chute de Tom Dumoulin (Giant) ! Le rouleur néerlandais a emmené avec lui Thibaut Pinot (FDJ.fr). Le Français se relève rapidement au contraire de Dumoulin.

11km 

Chacun y met du sien dans le peloton pour tenter de revenir. Après Hesjedal, c'est au tour d'un coureur d'Omega de faire le tempo.

12km

C'est un Katusha qui roule pour mettre un peu d'ordre dans le peloton, qui accuse 24 secondes de retard sur Weening et Hermans. Péraud a été repris.

14km

Attaque de Jean-Christophe Péraud (AG2R) ! Mais le peloton réagit derrière le deuxième du Tour.

16km 

Le trio de tête, lui, ne se pose pas de question. Il va devoir lutter pendant encore une dizaine de kilomètre sur le plat pour tenter d'aborder la petite côte du Colle Aperto avec une marge suffisante. 30 secondes devraient faire l'affaire.

17,5km

Accusant 15 secondes de retard, le peloton est très désorganisé. Zoidl (Trek) tente notamment de sortir, en vain.

18km 

Leopold Konig (NetApp) vient de sortir du peloton et vient de rejoindre le duo de tête.

22km

Dans la descente sinueuse de Berbenno, le groupe de contre où figurait notamment Zardini, Kolobnev et Cherel vient d'être absorbé par le peloton. Devant, il n'y a donc plus que Weening et Hermans.

25km 

Weening (Orica) et Hermans (BMC) possèdent encore 25 secondes d'avance sur le peloton. C'en est fini de la montée de Berbenno !

27,5km 

Le groupe de Kiryienka a été repris par un peloton étiré. Zardini et Kolobnev sont toujours intercalés derrière le groupe de tête.

28,5km

Kiryienka (Sky) parvient à s'extraire du paquet en compagnie de Zoidl (Trek) et d'un Lotto-Belisol.

Etape 17 : Dans un numéro que n'aurait pas renié maître Tony Martin, Vasil Kiryienka (Sky) s'est offert un beau numéro en tête de course, Tour de France 2014
29km 

Weening et Hermans s'isolent en tête de course, alors que Sicard tente, en vain, de sortir du peloton.

29,5km

Attaque de Kolobnev (Katusha) ! Un coureur de la Bardiani (Zardini ?) tente de le suivre. Le peloton laisse faire.

29,5km 

Le trio de tête est rejoint par Weening, Cherel et Hermans. Mais le peloton n'est plus très loin...

30km

Le rythme effréné du peloton est fatal à Elissonde (FDJ.fr), distancé.

30,5km

Le peloton a mis le turbo sous l'impulsion d'un coureur BMC, ce qui est étonnant vu la présence d'Hermans en contre-attaque. On semble vouloir tout miser pour Philippe Gilbert dans la formation américaine. Plus que 1''00' d'avance pour Fedi et Paulinho qui voient revenir à l'instant Polanc. Le contre est à 35''.

32km 

On entre dans la localité de Brembilla. Elle marque le pied de l'ascension de Berbenno (5,5km à 5,3% et un passage à 10%). Après celle-ci, il n'y aura plus que la petite côté placée à trois kilomètres de l'arrivée à Bergame pour faire la différence.

32,5km 

Derniers rescapés de l'échappée matinale, Andrea Fedi (Neri Sottoli) et Sergio Paulinho (Tinkoff-Saxo) possèdent encore 1'17'' d'avance sur le groupe de contre (Cherel, Roy, Mollema, Weening, Txurruka et Hermans) et 2'20'' sur un peloton qui peine encore à s'organiser.

33km

Ce groupe de contre-attaque est à prendre au sérieux avec en son sein un coureur tel que Bauke Mollema (Belkin). Le Néerlandais, 10e du Tour, a décroché deux top 10 sur les classiques canadiennes avant de se classer 18e la semaine dernière aux championnats du monde.

Bauke Mollema (Belkin)
36km 

La poursuite est désorganisée dans le peloton et les contre-attaquants possèdent désormais 55'' d'avance ! Attention ça commence à être dangereux. Fedi et Paulinho ont eux toujours 2'42'' de marge sur le peloton.

38km

Hermans, Mollema, Weening et Cherel ont repris Roy et Txurruka. Ce groupe de contre-attaque possède une dizaine de secondes d'avance sur le peloton désormais mené par un coureur IAM.

41km 

Les coureurs ont basculé à nouveau dans la descente. À l'avant de la course, Paulinho est rejoint par Fedi.

45km

Ça bouge dans le peloton ! Hermans (BMC), Weening (Orica), Cherel (AG2R) et Mollema (Belkin) passent à l'offensive.

47km

Paulinho profite du raidard de Bracca pour distancer ses quatre compagnons d'échappée.

48km 

Voici à nouveau la composition de l'échappée des cinq, initialement composée de onze unités : Jérémy Roy (FDJ.fr), Jan Polanc (Lampre), Andrea Fedi (Neri Sottoli), Sergio Paulinho (Tinkoff-Saxo) et Miguel Angel Rubiano Chavez (Colombia)

49km 

Un coureur Katusha vient relayer Brambilla en tête d'un peloton pointé à 2'35'' de l'échappée.

52km 

Le Passo di Ganda a donc été escamoté par les favoris, qui restent pour l'instant bien au chaud au sein d'un peloton encore très fourni. On se dirige peut-être vers une course de côte dans la petite ascension de Colle Aperto (un kilomètre à environ 8%), placée à trois kilomètres de l'arrivée. Un scénario qui s'annonce guère favorable aux purs grimpeurs que sont Contador et Aru.

57km 

Le quintet de tête ne possède plus que 2'40'' de marge sur le peloton. Txurruka (Caja Rural) est lui à 2'12''.

59km

En bon descendeur, Jérémy Roy (FDJ.fr) fait son retour à l'avant de la course.

62km 

Alors que Rubiano Chavez (Colombia) revient sur le trio de tête, le peloton, réduit à une soixantaine d'unités, attaque lui aussi la descente.

64km

Les trois hommes de tête en ont fini avec le Passo di Ganda et basculent dans la descente.

64,2km

Fedi fait la jonction sur Polanc et Paulinho à l'avant.

64,3km 

Txurruka (Caja Rural) est toujours intercalé entre la tête de course et l'échappée dont il reprend peu à peu certains de ses anciens membres. Pozzovivo (AG2R) ne parvient plus à suivre le rythme du peloton.

64,5km

Polanc (Lampre) accélère en tête de course. Paulinho (Tinkoff-Saxo) s'accroche. Fedi (Neri Sottoli), Rubiano Chavez (Colombia) et Roy (FDJ.fr) sont distancés.

65km

Brambilla (OPQS) assure le rythme en tête de peloton. Le champion du monde Kwiatkowski est dans la roue de son équipier.

66km 

Guillemois (Europcar) ne peut plus suivre le rythme en tête de course. Ils ne sont plus que cinq dans l'échappée.

66km 

Cette montée du Passo di Ganda emprunte une route étroite qui serpente. Le bitume et la pente sont très irréguliers.

67km

Deignan et Brambilla ont été repris. Au tour d'Amets Txurruka (Caja Rural) de tenter sa chance.

68km

Plus que six coureurs en tête de course : Rubiano Chavez, Polanc, Fedi, Paulinho, Roy et Guillemois.

69km

Deignan (Sky) et Brambilla (OPQS) viennent de sortir du peloton qui est désormais secoué par de nombreuses attaques. Warren Barguil (Giant-Shimano) tente notamment d'y aller mais se fait finalement reprendre.

69,5km

Dans le peloton, c'est Dayer Quintana (Movistar) qui fait le tempo ! Le jeune colombien, 22 ans, n'est autre que le petit frère de Nairo Quintana, lui absent car blessé depuis sa chute sur le Tour d'Espagne.

70km 

Le groupe de tête s'est recomposé. Seul Paul Voss (NetApp-Endura) a finalement été lâché.

71km 

L'échappée explose sous l'impulsion de Rubiano Chavez (Colombia). Ivan Basso (Cannondale) est lui décramponné à l'arrière du peloton.

72km

Orica-Green Edge étire considérablement le peloton qui aborde lui aussi l'ascension.

73km

On entre dans le vif du sujet ! Les coureurs entament le Passo di Ganda (9,2km à 7,3%) et la course doit désormais s'emballer. Le Colombien Rubiano Chavez (Colombia) fait le tempo à l'avant.

75km 

Le coureur français ne parvient pas à creuser l'écart sur un peloton qui a réagi au passage de la zone de ravitaillement à Cene. Son entreprise semble voué à l'échec. De leur côté, les onze hommes de tête n'ont plus que 4'05'' d'avance.

77km

Christophe Kern (Europcar) profite du temps mort au sein du peloton pour partir en contre-attaque.

78km 

L'entente est toujours bonne au sein de l'échappée qui compte plus de 4'40'' sur un peloton qui vient de réduire son allure.

 

Composition du groupe de tête : Tiziano Dall'Antonia (Androni), Francesco Gavazzi (Astana), Jérémy Roy (FDJ.fr), Jan Polanc (Lampre), Andrea Fedi (Neri Sottoli), Sergio Paulinho (Tinkoff-Saxo), Paul Voss (NetApp-Endura), Angelo Pagani (Bardiani), Miguel Angel Rubiano Chavez (Colombia), Matthias Brändle (IAM) et Romain Guillemois (Europcar).

80km

Le Français Romain Guillemois (Europcar), 23 ans, figure également dans l'échappée qui est donc composé de onze et non de dix coureurs.

 

Il fait beau aujourd'hui en Lombardie. Pas de déluge et de final apocalyptique en perspective, comme cela avait été le cas en 2012 avec le succès de Rodriguez.

86km 

Les coureurs sont dans la descente du Colle Gallo et se dirigent maintenant vers la plus grosse difficulté du jour, le Passo di Ganda (9,2km à 7,3% avec un passage à 15%).

 

KWIATKOWSKI, HUIT ANS APRÈS BETTINI ? Tout récent champion du monde, Michal Kwiatkowski (OPQS) exhibe pour la première fois son maillot arc-en-ciel en course. S'il l'emporte aujourd'hui, le Polonais sera le premier coureur depuis Paolo Bettini (2006) à gagner le Tour de Lombardie dans la foulée des Mondiaux.

Sur le Tour de Lombardie 2014, Michal Kwiatkowski porte pour la première fois son maillot de champion du monde
 

PINOT EN OUTSIDER ? D'abord déçu quand il avait découvert le profil il y a un mois, Thibaut Pinot (FDJ.fr) l'était un peu moins à l'issue de la reconnaissance du final cette semaine. "C'est mieux que je ne le pensais, déclarait le troisième du Tour dans L'Equipe. Le problème c'est qu'il y a vingt bornes entre l'avant-dernière difficulté (le Berbenno) et la dernière (avant la descente vers Bergame). Le final ressemble à celui des Mondiaux. Si on arrive, à quarante ou cinquante, je n'aurai pas grand chose à espérer." Après son abandon sur la Vuelta, le grimpeur de 24 ans a retrouvé des couleurs fin septembre avec notamment une deuxième place sur la 2e étape du Tour du Gévaudan. Mais il sait que sa non-participation aux Mondiaux dimanche dernier va lui être préjudiciable : "Je crains la distance (260km), je n'ai pas fait cela de toute l'année." L'an passé, Pinot s'était classé 12e du Tour de Lombardie.

Thibaut Pinot (FDJ.fr) lors de la 10e étape du Tour de France
110km 

ÉCART STABILISÉ. L'avance des fuyards ne descend plus (6'30'') mais la situation de course devrait bientôt changer. On approche du Colle Gallo, la première grosse difficulté du final (7,4km à 6%).

 

TROIS ANCIENS VAINQUEURS DANS LE PELOTON. Double tenant du titre, Joaquim Rodriguez (Katusha) est l'un des trois anciens vainqueurs de la classique lombarde à être engagé aujourd'hui, avec Oliver Zaugg (Tinkoff-Saxo) et Philippe Gilbert (BMC). En revanche, Damiano Cunego, qui quitera la Lampre à la fin de l'année pour Vini Fantini-Nippo, n'a pas pris le départ. Voici le palmarès de l'épreuve italienne sur ces dix dernières années : Joaquim Rodriguez (2013 et 2012), Oliver Zaugg (2011), Philippe Gilbert (2010 et 2009), Damiano Cunego (2008, 2007 et 2004), Paolo Bettini (2006 et 2005).

 

CONTADOR VEUT RESTER N°1. Après son impasse aux Mondiaux, Alberto Contador est de retour aux affaires sur ce Tour de Lombardie. Grâce à son succès sur le Tour d'Espagne, le Madrilène a pris la place de n°1 mondial au classement world tour et compte bien la garder : "Tout le monde veut être le numéro un à la fin de l’année. Mais je suis suis déjà content de mener ce classement maintenant, surtout après n’avoir pris aucun point lors du Tour du France." L’Espagnol (620 points) compte 14 unités d’avance sur son compatriote Alejandro Valverde (Movistar). Les deux hommes se livreront une dernière bataille sur le Tour de Pékin, dernière épreuve Wolrd Tour (5 au 10 octobre).

Alberto Contador (Tinkoff-Saxo)
125km 

La moitié de la course a déjà été effectuée et l'avantage des dix hommes de tête sur le peloton est de 6'39''. Katusha et Omega Pharma-QuickStep mènent la chasse.

 

Si les Français ne figurent pas parmi les favoris, tous les leaders du peloton tricolore sont là, à l'exception de Sylvain Chavanel, Pierre Rolland et Thomas Voeckler – passé près de l’exploit l’an passé. Héros du Tour de France, Jean-Christophe Péraud, Romain Bardet (AG2R), Thibaut Pinot (FDJ.fr) et Tony Gallopin (Lotto-Belisol), 6e aux championnats du monde, ont encore la forme. Warren Barguil (Giant-Shimano) surfe sur sa superbe Vuelta (8e) et peut nourrir de grosses ambitions après un Mondial où il s’est beaucoup montré. Non-retenu à Ponferrada, le puncher Julian Alaphilippe (OPQS), 22 ans, prend part à son premier Tour de Lombardie. Plus aucun Français n'est monté sur le podium depuis la victoire de Laurent Jalabert en 1997.

Tony Gallopin (Lotto-Belisol), à l'attaque vers Oyonnax
 

Voici la composition du groupe de tête : Tiziano Dall'Antonia (Androni), Francesco Gavazzi (Astana), Jérémy Roy (FDJ.fr), Jan Polanc (Lampre), Andrea Fedi (Neri Sottoli), Sergio Paulinho (Tinkoff-Saxo), Paul Voss (NetApp-Endura), Angelo Pagani (Bardiani), Miguel Angel Rubiano Chavez (Colombia), Matthias Brändle (IAM).

 

GROSSE CHUTE ET ABANDON DE POPOVYCH. Victime d'une grosse chute, Yaroslav Popovych (Trek) a été contraint à l'abandon et souffrirait de multiples contusions au niveau de la poitrine. Le coureur ukrainien est emmené à l'hôpital de Lecco pour passer des examens et vérifier s'il ne s'est pas cassé des côtes.

152km

LA SITUATION DE COURSE. Après plus de 100 kilomètres de course, une échappée de 10 coureurs, dont fait partie Jérémy Roy (FDJ.fr) a pris les devants. L'écart est désormais de six minutes après avoir un temps culminé à 11'. Tinkoff-Saxo mène notamment la chasse dans le peloton.

13:35 

FROOME ET NIBALI ABSENTS. Quelques absents de marque sont à relever, à l'image des deux derniers vainqueurs du Tour de France. Après sa deuxième place sur la Vuelta et son abandon aux Mondiaux de Ponferrada, Chris Froome (Sky) a décidé de "mettre 2014 en sommeil". Il conclura sa saison le 25 octobre au Critérium de Saitama au Japon. Malgré son attachement à la classique des feuilles mortes, Vincenzo Nibali (Astana), transparent et victime d’une chute dimanche dernier à Ponferrada, dispute lui ce week-end le Tour d’Almaty au Kazakhstan.

13:26 

LES FAVORIS. Le plateau est très relevé aujourd'hui sur les routes italiennes, pour ce qui constitue l'avant dernière classique de l'année avant Paris-Tours dimanche prochain. Double tenant du titre, l'Espagnol Joaquim Rodriguez (Katusha) vise une troisième couronne. Ses compatriotes Alejandro Valverde (Movistar), bronzé aux Mondiaux de Ponferrada, et Alberto Contador (Tinkoff-Saxo), vainqueur de la Vuelta, sont les deux autres grands favoris. S'il a digéré son titre de champion du monde, Michal Kwiatkowski (OPQS) s'annonce comme un sérieux outsider. Tout comme l'Italien Fabio Aru (Astana) et le Belge Philippe Gilbert, déjà double vainqueur (2009 et 2010) de la Classique des feuilles mortes.

Etape 9 : Joaquim Rodriguez retrouve des sensations et prend des points pour le maillot à pois, Tour de France 201
13:23 

LE PARCOURS. À la grande déception de certains grimpeurs (Thibaut Pinot en tête) le parcours a été largement modifiée cette année. Lecco n’est plus la ville d’arrivée - c’était le cas ces trois dernières années – et le Madonna del Ghisallo, qui marquait le début des choses sérieuses dans le passé, n’a été placée aujourd’hui qu’après cinquante kilomètres de course. Si les ascensions proposées semblent moins dures que par le passé, au moins sont-elles davantage concentrées dans le final. Il n’y aura aucun répit ou presque dans les cent derniers kilomètres avec l’enchainement du Colle Gallo (7,4km à 6,0%, km169), du Passo di Ganda (9,2km à 7,3%, km196 ) et du Berbenno (5,5km à 5,3%, km234). Avant la plongée vers Bergame (déjà ville d’arrivée entre 1995 et 2003), une côte d’environ un kilomètre à 8% (avec un passage pavé) est placée à moins de trois kilomètres de l’arrivée. Idéal pour les punchers. À condition que certains audacieux n’aient pas déjà fait la différence.

profil tour de Lombardie 2014
 

Bonjour à tous et bienvenue pour suivre en direct la 108e édition du Tour de Lombardie. Les coureurs sont partis en fin de matinée pour 260 kilomètres entre Come et Bergame.