AFP

Esteban Chaves remporte le Tour de Lombardie, Romain Bardet a craqué dans les derniers kilomètres

Chaves a répondu aux attentes, Bardet a craqué dans le final

Le 01/10/2016 à 17:30Mis à jour Le 02/10/2016 à 08:55

TOUR DE LOMBARDIE - Le grand favori Esteban Chaves (Orica) a remporté le Tour de Lombardie samedi. Le Colombien s'est imposé au sprint devant Diego Rosa (Astana) et Rigoberto Uran (Cannondale). Le Français Romain Bardet a craqué à 3,6 kilomètres de l'arrivée et termine quatrième, à six secondes du vainqueur.

Esteban Chaves était le favori et a répondu aux attentes. Le coureur de l'équipe Orica – Bike Exchange a remporté le Tour de Lombardie samedi, devant Diego Rosa (Astana) et Rigoberto Uran (Cannondale). Chaves devient le premier Colombien à s'imposer dans les rues de Bergame. Présent dans ce groupe de favoris pendant de nombreux kilomètres, Romain Bardet a finalement pêché dans la dernière montée du jour, à 3,6 kilomètres de l'arrivée. Le leader de l'équipe AG2R termine quatrième, à six secondes du podium.

Il aura manqué ce petit surplus de jus à Romain Bardet pour réaliser un grand numéro. Loin de sa forme estivale, le dernier deuxième du Tour de France a explosé dans la dernière montée de l'épreuve, bouilli par les hauts pourcentages (plus de 12%) vers les hauteurs de Bergame et les coups de boutoir d'Esteban Chaves. Le Français ne pourra pas avoir beaucoup de regrets, battu par plus fort, et surtout par plus frais. Il termine quatrième, à quelques encablures du podium. Son jeune coéquipier Pierre Latour termine dixième, Warren Barguil finit lui huitième.

Chaves a fait respecter la logique

En sautant sur la ligne l'Italien Diego Rosa et Rigoberto Uran - présent parmi les favoris mais qui a semblé toujours un ton en-dessous - Esteban Chaves a fait respecter la logique. Celle des attentes, qui en avaient fait le favori après sa victoire sur le Giro dell'Emilia il y a une semaine, et la vérité du jour, où Chaves a été le grand animateur de ce Tour de Lombardie 2016. Déjà à l'origine de l'échappée décisive en accélérant à 35 kilomètres de l'arrivée, le Colombien a contrôlé le tempo, donnant par la même occasion la meilleure impression du quatuor de tête. C'est encore lui qui par sa double accélération sur les pavés de la dernière difficulté a fait céder Romain Bardet.

En éliminant celui qui semblait son principal rival pour la victoire, Chaves s'est ouvert la voie vers un succès logique, bien qu'acquis au forceps, sur un sprint haletant emmené par Diego Rosa. "J'ai essayé de faire la différence dans la dernière montée mais on était très proche dans le final avec Uran et Rosa." Fin tacticien, Chaves savait exactement comment aborder cette arrivée massive. "Je savais qu'il y aurait des attaques avant le dernier virage aux 250 mètres. Je devais rester calme et tout miser sur la dernière ligne droite. J'ai bien fait puisque j'ai remonté Rosa dans les derniers mètres." Sa victoire est la première d'un Colombien en Lombardie, et confirme l'excellente saison du "Colibri" après ses podiums sur le tour d'Espagne (troisième) et d'Italie (deuxième).

Esteban Chaves attaque lors du Tour de Lombardie, Rigoberto Uran serre les dents à l'arrière

Esteban Chaves attaque lors du Tour de Lombardie, Rigoberto Uran serre les dents à l'arrièreAFP

Grâce à Chaves et Uran, la Colombie remporte le classement des nations

Dernière épreuve du calendrier World Tour, le Tour de Lombardie consacre ainsi Peter Sagan, vainqueur du classement individuel de la saison pour la première fois de sa carrière. Romain Bardet termine premier Français à la huitième place. L'équipe Movistar conserve son bien et remporte son quatrième titre de rang. En tête du classement des nations avant cette dernière épreuve, l'Espagne est finalement dépassée par la Colombie grâce aux performances de Chaves et Uran sur le podium. Le pays sud-américain met fin à l'hégémonie espagnole (vainqueur depuis 2012) et confirme sa montée en puissance dans la hiérarchie mondiale ces dernières années.

0
0