Chris Froome, loin de ses performances passées depuis sa grave blessure en 2019, croit toujours au "déclic" qui va lui permettre de "revenir plus près" de ce qu'il était. C'est en tout cas ce qu'il a expliqué ce vendredi à La Gazzetta dello Sport. "Evidemment, à l'entraînement, je ne vois pas les mêmes chiffres qu'avant, mais je continue d'avoir confiance dans mon parcours", confie le Britannique, au lendemain de la 4e étape du Tour des Alpes où il est apparu en tête une bonne partie de la course, avec huit autres échappés, ce qui ne lui était pas arrivé depuis 2018 lors du Giro.
En raison de l'arrêt des compétitions dû à la pandémie de coronavirus l'an dernier, "je fais un trajet plus long que prévu", reconnaît Froome, 35 ans. "Mais avec l'entraînement, en travaillant dur et en faisant des stages en altitude, les choses vont changer. Il va y avoir un déclic et je reviendrai plus près de ce que j'étais", ajoute le Britannique, actuellement 94e au général du Tour des Alpes qui se termine ce vendredi.

Israel Start Up Nation, dernière équipe pour Froome

Tour des Alpes
Grossschartner était sur un nuage, Yates en contrôle : le résumé de la dernière étape
23/04/2021 À 17:25
Israel Start Up Nation, la formation qu'il a rejointe cette année, "sera ma dernière équipe", souligne Froome, en précisant que le contrat au long-cours annoncé l'an dernier porte sur "cinq saisons". Et ensuite ? "J'aime le cyclisme et cela me plairait de continuer à y être impliqué, même sous d'autres formes. Mais pour le moment l'objectif est ailleurs : retrouver mon niveau d'avant", répond Froome qui, après le Tour des Alpes, prévoit de participer au Tour de Romandie (27 avril-2 mai) et au Dauphiné (30 mai-6 juin).

Froome : "La retraite aurait certainement été le choix le plus facile"

Tour des Alpes
Pinot : "Le bilan est catastrophique"
23/04/2021 À 14:08
Tour des Alpes
Yates tient bon, Pinot craque et Großschartner empoche le dernier bouquet
23/04/2021 À 13:59