Journée parfaite pour l’Elegant-Quick Step. Au terme d’un numéro collectif qui aura essoré le peloton, Kasper Asgreen a remporté la 105e édition du Tour des Flandres en s’imposant au sprint face à Mathieu Van der Poel, vainqueur l’an passé.
Moins fort sur le papier, le Danois a profité de sa puissance pour devancer le champion des Pays-Bas et s’offrir la plus belle victoire de sa carrière, une grosse semaine après son succès sur le GP E3. Greg Van Avermaet (AG2R Citroen) complète le podium alors que les Français, qui ont longtemps joué avec les meilleurs, doivent se contenter des places d'honneur, la 8e pour Florian Sénéchal, juste devant Anthony Turgis.
Tour des Flandres
Laporte sur l'affaire du bidon : "C'est dur pour le public, et surtout pour les gamins"
05/04/2021 À 17:19

La Deceuninck avait durci de loin

Décidément, Mathieu Van der Poel aime bien déjouer complètement les pronostics. Au moment d’aborder le dernier des 254 kilomètres de ce Tour des Flandres 2021, personne sans doute n’imaginait le Néerlandais perdre au sprint. Pas face à Kasper Asgreen. Pas au terme d’une 105e édition qu'il semblait dominer de la tête et des épaules. Mais le champion des Pays-Bas, une nouvelle fois, s’était dépensé sans compter auparavant et, une nouvelle fois, il a fini par le payer très cher. Poussé à lancer le sprint à 250m de la ligne par Asgreen, Van der Poel n’a rien pu faire face à la puissance du champion du Danemark, plus frais et tout simplement plus fort. Le point final d’une journée folle pour la Deceuninck-Quick Step mais finalement parfaitement maitrisée.

Un braquet énorme et Asgreen a écoeuré Van der Poel au sprint : Sa victoire en vidéo

Derrière une échappée matinale qui a compté plus de 12 minutes d’avance mais n’aura jamais pu espérer aller au bout, la formation belge a très vite lancé les hostilités à plus de 90 kilomètres de l'arrivée, dès l'ascension du Berendries. Tour à tour, Davide Ballerini, Bert Van Lerberghe et Yves Lampaert ont tenté de sortir du peloton mais la Jumbo-Visma et les Alpecin-Fenix n’ont pas laissé faire le "Wolfspack".
La Deceuninck-Quick Step aurait pourtant tout pu tout perdre à 66km de l’arrivée lorsqu’une grosse chute aurait retardé un longtemps moment non seulement Julian Alaaphilippe mais aussi Kasper Asgreen, qui n’aura même pas été attendu par un équipier. Mais le Danois n’en avait pas besoin. Mieux, c'est lui qui a été le seul à pouvoir suivre Van der Poel dans la deuxième ascension du Vieux Quaremont, à 55km de l’arrivée.

Alaphilippe gêné, des équipiers de leaders à terre : Grosse chute dans le peloton

Van der Poel aura tenté trois fois de s’isoler, en vain

A cet instant, Julian Alaphilippe et Wout Van Aert (Jumbo-Visma) semblaient encore en mesure de jouer avec les deux hommes, au même titre que Christophe Laporte (Cofidis), Anthony Turgis (Total Direct Energie) ou Florian Sénéchal (Deceuninck-Quick Step). Quand Alaphilippe, déjà à l’attaque dans le Koppenberg comme l’an passé, a attaqué une nouvelle fois sur le sommet du Kruisberg, on pensait le champion du monde dans une forme de rêve.

En 2021 comme en 2020 : Julian Alaphilippe a accéléré dans le Koppenberg

Mais, lorsqu'Asgreen a tenté de surprendre à 26km de l’arrivée, le Français n'a pas bougé de la roue de Turgis, piégé au moment où il se ravitaillait. Seuls Van Aert et Van der Poel ont pu suivre le Danois et on a vite compris que le vainqueur se trouvait dans ce trio. Mais le champion des Pays ne voulait pas arriver avec Van Aert, comme l'an passé.
Déjà offensif à 54km et 37km de l’arrivée, Van der Poel en a remis une troisième et dernière dans l’ultime ascension du Vieux Quaremont. Une attaque qui a sonné le glas des espoirs de Van Aert, épuisé. Mais Asgreen a lui suivi, avec un temps de retard. Deuxième en 2019 après avoir anticipé et en étant sorti dans le final pour la 2e place, Kasper Asgreen aurait pu se cacher derrière la présence derrière de Julian Alaphilippe et surtout de Florian Sénéchal mais le Danois a toujours passé ses relais à Mathieu Van der Poel. Comme un habitué des sprints à deux pour la gagne qu'il n’est pourtant pas du tout, Asgreen s'est calé dans la roue de Van der Poel sous la flamme rouge et a tranquillement attendu le bon moment pour lancer son sprint. La suite, on la connait.

Le tournant du Ronde : L'attaque décisive d'Asgreen et Alaphilippe trop juste physiquement

Tour des Flandres
Le résumé du "Ronde" : Asgreen, parfait tactiquement, monstrueux physiquement
04/04/2021 À 18:20
Tour des Flandres
Tour des Flandres dames : Van Vleuten, dix ans après
04/04/2021 À 17:13