En répondant à l'accélération du prometteur Autrichien du Team Milram, Thomas Rohregger, David Moncoutié a montré qu'il était déjà fin prêt à assumer ses ambitions pour cette nouvelle saison. Quelques mois après avoir relancé sa carrière de manière spectaculaire sur la dernière Vuelta, le coureur de l'équipe Cofidis affiche déjà une condition satisfaisante. Pour quelqu'un qui explique ne pas avoir de réels objectifs avant Paris-Nice, le Lotois a impressionné son monde sur la route de Stirling.
Il faut dire que l'étape du jour proposait aux coureurs un parcours nerveux propice aux offensives. Dans le final (une boucle vallonnée de 20 km à parcourir à quatre reprises), les attaques se sont ainsi succédé. Moncoutié, à l'aise dans un groupe d'hommes en forme composé de Rohregger, donc, de Matthew Lloyd (Silence-Lotto), Francesco Reda (Quick Step) et Alexandr Pliuschin (AG2R-La Mondiale) pouvait se mettre à espérer. Sous une chaleur une nouvelle fois accablante, la partie de manivelle semblait pourtant inégale. Sous l'impulsion des coureurs de Columbia et de Katusha, le peloton se rapprochait dangereusement. A quatre kilmomètres du terme, alors que la jonction était imminente, Moncoutié tentait son va-tout et s'en allait en solitaire mais, malgré sa volonté évidente, le double vainqueur d'étapes sur le Tour de France se voyait obliger de rendre les armes sous la flamme rouge.
Davis nouveau leader
Tour Down Under
Armstrong au coeur du peloton
20/01/2009 À 10:00
Bien emmené par ses coéquipiers, Allan Davis (Quick-Step) concluait ensuite le travail en beauté en devançant sur la ligne son compatriote Graeme Brown (Rabobank) et le Suisse Martin Elmiger (AG2R-La Mondiale). Seul coureur à avoir pris le départ de chacune des onze éditions du Tour Down Under, Davis, heureux d'avoir rejoint l'équipe de Patrick Lefevere en septembre dernier après une traversée du désert de près d'un an au sein de la formation continentale Mitsubishi-Jartazi, remporte ainsi son quatrième succès d'étape sur la course australienne.
"Nous étions venus ici avec l'objectif de gagner une étape et tout ce qui va arriver maintenant sera du bonus", a déclaré le nouvel équipier de Tom Boonen. Nouveau leader de l'épreuve grâce aux 10 secondes de bonifications obtenues à Stirling, Davis peut espérer conserver le maillot ocre jusqu'à l'arrivée. Deuxième du général l'an dernier, l'Australien est en effet l'un des meilleurs passeurs de bosses du contingent de sprinter présent dans la région d'Adélaïde et peut escompter gravir vendredi le Willunga Hill avec les meilleurs.
Armstrong se teste
Derrière lui, c'est un peloton clairsemé qui a franchi la ligne. Martin Elmiger, 3e, est pointé à 2 secondes, George Hincapie (Columbia), 5e, est à 4'', Nicolas Roche (AG2R-La Mondiale), 19e, finit à 8''. Sans faire de bruit, Lance Armstrong a montré de belles dispositions dans le final. Sans prendre de risques, le Texan achève en effet l'étape du jour à la 45e place à 13'' de Davis dans le même groupe qu'Oscar Pereiro (Caisse d'Epargne), Vladimir Efimkin (AG2R-La Mondiale) ou Jens Voigt (Saxo Bank).
Un peu plus tôt dans l'étape, le septuple vainqueur du Tour de France s'était pourtant pris au jeu d'une accélération de Michael Rogers (Team Columbia) et s'était un tant retrouvé en tête de la course en compagnie au sein d'un groupe d'une dizaine de coureurs. "Ce n'était peut-être pas la chose la plus intelligente à faire, mais j'ai simplement suivi les roues et je me suis retrouvé dans un petit groupe", a-t-il ainsi expliqué à l'arrivée avant d'ajouter: "La course va vite, les gars sont forts. C'est beaucoup de souffrance." Jeudi, la troisième étape vers Victor Harbor emmènera les coureurs sur les pentes du Kerby Hill, situé à 20 kilomètres de l'arrivée. Une nouvelle occasion d'observer les progrès d'Armstrong. Et peut-être une autre d'attaquer pour Moncoutié ?
Tour Down Under
Armstrong "était l'instigateur"
19/01/2011 À 11:54
Tour Down Under
Columbia mise sur Greipel
05/01/2010 À 23:31