Au bon souvenir de Basso

Au bon souvenir de Basso
Par Eurosport

Le 25/04/2009 à 14:30Mis à jour

L'Italien Ivan Basso (Liquigas) a remporté sa première victoire depuis 2006 et ses deux ans de suspension pour dopage, en s'adjugeant le classement final la 33e édition du Tour du Trentin qui s'est achevé samedi à Pejo Fonti.

Il s'agit de la première victoire de Basso, 31 ans, depuis mai 2006, lorsqu'il avait remporté haut la main le Tour d'Italie. En 2007, Ivan Basso avait été suspendu deux ans pour son implication dans la vaste affaire de dopage sanguin Puerto. Sa suspension avait pris fin le 24 octobre 2008 car le jour de sa condamnation, le 15 juin 2007, les juges avaient tenu compte des 243 jours de suspension qu'il avait déjà purgés.

Cette victoire tombe à pic pour Ivan Basso, juste avant le Tour d'Italie, qui fête son centenaire cette année, et pour lequel le coureur a de grosses ambitions. Le Giro s'élancera de Venise le 9 mai. "Gagner à nouveau, après tant de temps, c'est vraiment très plaisant. Surtout à la veille du Giro", s'est félicité l'intéressé.

"Ici, a-t-il poursuivi, j'ai fait beaucoup mieux que je ne l'avais envisagé. Au cours des trois dernières semaines, nous avions énormément travaillé, en simulant avec l'équipe les vingt jours de course du Giro. Voilà le résultat". "J'ai passé trois années difficiles, a-t-il également souligné. Et ce succès, je le dédie à ma famille pour tout ce qu'elle a souffert ainsi qu'à l'équipe qui m'a fait confiance et qui a cru en moi ".

"Les expériences négatives renforcent. Cette chose (son implication dans l'affaire Puerto, NDLR) n'aurait pas dû arriver, a-t-il insisté. Cela restera une tâche indélébile dans ma carrière, sur ma personne, mais je crois que les gens qui gagnent, qui ont du caractère et du charisme, réussissent à tourner la page ".

"Je suis reparti de zéro, avec les pieds sur terre, a continué Basso. Je savais bien que je ne pouvais pas repartir au niveau qui était le mien lorsque j'ai arrêté, et je suis reparti avec beaucoup d'humilité, en travaillant en silence. Maintenant, je pense au Giro: ce sera ma première grande épreuve à étapes depuis trois ans et je sais que cela pourrait être difficile, mais l'équipe est très motivée et compétitive pour faire une grande course".

0
0