Au terme des 170 km de cette deuxième étape, entre Peynier et Trets (Bouches-du-Rhône), l'avant-garde d'un peloton pétrifié par le froid glacial, s'est fourvoyée dans la dérivation réservée aux voitures suiveuses, 500 m avant l'arrivée. Une dizaine de sprinteurs ont ainsi perdu toutes illusions, à l'image d'Anthony Ravard (AG2R La Mondiale) qui était pourtant bien placé pour l'emporter. Le Finlandais Veikkanen, qui réside non loin de Trets, connaissait l'arrivée, a tout simplement été le premier à ne pas se faire piéger.
Auparavant, l'étape avait été animée par trois coureurs, partis ensemble peu après le départ : Sébastien Turgot (B-Box Bouygues Telecom), Stefano Garzelli (Acqua & Sapone) et Dan Martin (Garmin-Transitions). L'Irlandais sera le dernier repris sous la flamme rouge par un peloton qui avait perdu en cours de route une trentaine d'unités. Le leader, Yauheni Hutarovitch, vainqueur la veille, faisait partie des coureurs lâchés dans le final. Il cède son maillot.
Tour Méditerranéen
Hutarovich en spécialiste
10/02/2010 À 15:57
Mais ce dernier demeure propriété de La Française des Jeux, puisque le vainqueur du jour le récupère au passage. Jussi Veikkanen, 28 ans, cherchera désormais à le conserver jusqu'à l'arrivée. L'an passé, il avait pris la deuxième place du classement final, derrière l'Espagnol Luis Leon Sanchez.  Pour tous les autres, une seule bonne nouvelle : si les prévisions météo demain n'annoncent pas de réchauffement sur la Côte d'Azur, la troisième étape entre Gréasque (Bouches-du-Rhône) et Six Fours (Var) ne fera que 115 km. 
Tour Méditerranéen
Après Sanchez, Valverde ?
09/02/2010 À 18:06
Tour Méditerranéen
Le Faron sacre Valverde
14/02/2010 À 17:26