Le Français Romain Feillu (Vacansoleil) est entré dans l'histoire du Tour méditerranéen en remportant samedi à Biot sa troisième étape consécutive, à l'instar du sprinteur italien Mario Cipollini, dernier coureur à avoir réalisé cette performance en 1995. Il a conservé samedi son maillot de leader après cette victoire dans la 4e et avant-dernière étape, entre La Londe-les-Maures et Biot sur 155 km. Il a devancé l'Italien Davide Appolonio et l'Irlandais Daniel Martin, signant ainsi son troisième sprint victorieux en 48 heures.
Déjà lauréat à Rousset jeudi et à La Farlède vendredi, le leader de l'épreuve a accru son avance en tête du classement général au prix d'un énième coup de rein, samedi, au sommet de la bosse de Biot. Pas de quoi, néanmoins, lui faire tirer des plans sur la comète, à la veille de l'arrivée finale à Toulon et son si singulier Mont-Faron (5 kilomètres à plus de 10 %). La dernière étape correspond davantage aux qualités des grimpeurs tels que l'Italien Rinaldo Nocentini, vainqueur au sommet en 2007, Daniel Martin ou le Russe Yuriy Trofimov, ces deux derniers s'étant replacés au général samedi.
Tour Méditerranéen
On n'arrête plus Feillu !
11/02/2011 À 17:42
Tour Méditerranéen
Feillu, le bol d'air de Vacansoleil
10/02/2011 À 20:44
Tour Méditerranéen
La révélation Tiernan-Locke
12/02/2012 À 17:54