Mathieu van der Poel est un talent unique. Aussi à l'aise sur la route que sur les terrains accidentés de cyclo-cross comme il l'a encore prouvé dimanche en décrochant son quatrième titre de champion du monde à Ostende. Et cette saison, les objectifs ne manqueront pas pour le Néerlandais comme il l'a encore confirmé à nos confrères de L'Equipe dans un entretien paru lundi. En plus de Paris-Roubaix, il va découvrir cet été une course qui a fait la légende de son grand-père Raymond Poulidor, le Tour de France évidemment. Mais il pourrait bien ne pas arriver à Paris.
Non, Van der Poel ne doute pas de ses capacités physiques à terminer la Grande Boucle. Mais il a beau être stakhanoviste, il sait parfois que pour atteindre un objectif, il faut savoir faire des sacrifices. "L'idée de base pour l'instant est de terminer le Tour mais si mon entraîneur me dit que ça risque d'hypothéquer mes chances pour les Jeux, j'envisagerai alors d'abandonner avant la dernière semaine, lors de la deuxième journée de repos par exemple. Les Jeux sont plus importants pour moi cette année que le Tour de France. J'ai d'ailleurs prévu un stage de préparation spécifique de VTT à Livigno avant le départ du Tour. C'est là que je prends le plus de plaisir, je m'amuse vraiment à l'entraînement, je retrouve des sensations que je ne connais pas en compétition", a-t-il ainsi considéré.
On me dit qu'avec mes qualités de cyclo-cross, Paris-Roubaix, ça devrait le faire, mais ça n'a rien à voir
UAE Tour
L'UAE Tour plutôt que le Het Nieuwsblad : Van der Poel reviendra fin février sur la route
03/01/2021 À 15:25
S'il espère bien remporter une étape pour sa première participation, le Néerlandais ne se voit donc pas jouer un rôle majeur au classement générale pour sa découverte du Tour. Sur le Tour des Flandres et Paris-Roubaix au printemps en revanche, il pourrait bien faire partie des candidats sérieux à la victoire. Mais là encore, il ne s'enflamme pas. "Je pense que ce sera bizarre d'être au départ d'une telle course quand on ne l'a jamais courue. On me dit qu'avec mes qualités de cyclo-cross, ça devrait le faire mais ça n'a rien à voir. Mais là on parle d'une course qui dure près de sept heures, alors qu'un cyclo c'est seulement une heure."
Dans l'immédiat, il lui faudra se réacclimater à la route. Dès la semaine prochaine, Van der Poel devrait donc partir en stade en Espagne, avant de disputer sa première course de la saison au Tour des Emirats arabes unis (21-27 février). Le phénomène néerlandais n'a décidément pas de temps à perdre.
Tour de France
Le Tour et les JO : van der Poel et le casse-tête du calendrier 2021
29/12/2020 À 08:10
Paris - Nice
Des chutes, l'abandon pour Porte et la victoire de Bennett : La 1re étape a été mouvementée
IL Y A 7 HEURES