Imago

Chavanel en chef de file

Chavanel en chef de file
Par Eurosport

Le 16/09/2008 à 18:46Mis à jour

Le sélectionneur national Frédéric Moncassin a annoncé lundi le nom des 9 coureurs retenus pour les championnats du monde de Varèse. Avec Sylvain Chavanel en chef de file et avec Jérôme Pineau, Sandy Casar ou encore Nicolas Vogondy comme jokers, la sélect

Pour une fois il avait l'embarras du choix. Au moins une quinzaine de coureurs était plus ou moins officiellement candidat à une sélection en équipe de France là où il devait d'habitude faire des pieds et des mains pour convaincre les hésitants. En outre, Frédéric Moncassin pouvait, à l'heure du choix, constater la bonne tenue des tricolores en cette fin de saison. En conséquence, le sélectionneur national a du trancher dans le vif en ne retenant par exemple pas Romain Feillu (Agritubel), Thomas Voeckler (Bouygues Telecom) ou Stéphane Goubert (AG2R-La Mondiale), récent 2e du GP de Fourmies, tous trois candidats à une sélection pour Varèse. De même, Sébastien Hinault (Crédit Agricole), lauréat en août du Tour du Limousin et vainqueur d'étape au sprint la semaine dernière sur la Vuelta, n'a pas été retenu. "Cette année, nous avons dû procéder à des choix un peu plus difficiles car pas mal de coureurs étaient motivés", a remarqué le Directeur Technique National Patrick Cluzaud.

Par ailleurs, Pierrick Fédrigo (Bouygues Telecom) et David Moncoutié (Cofidis), pourtant respectivement très impressionnants à Plouay et sur la Vuelta, pas très enthousiastes à l"idée des mondiaux, ont été entendus par Moncassin qui ne les a pas convoqués. En revanche Sylvain Chavanel (Cofidis) sera bien du voyage en Italie. Déjà sélectionné pour le contre-la-montre (avec Jérôme Coppel (Française des Jeux), double médaillé de bronze chez les espoirs et récent 4e du Tour de l'Avenir), le Poitevin a obtenu sans surprise son billet pour la course en ligne. Si Moncassin s'est toujours refusé à désigner un leader unique, il semble tout de même que l'exceptionnelle saison de l'ainé des Chavanel ainsi que la forme qu'il a récemment affichée sur le Tour d'Espagne doivent logiquement lui conférer un statut de coureur protégé.

Ayant indéniablement franchi un cap cette saison, le coureur de Cofidis a conservé le panache et l'esprit offensif qui l'ont toujours caractérisé mais, en plus, il a appris à gagner. Avec pas moins de sept succès en 2007, le Poitevin qui espère briller tant sur le contre-la-montre que sur l'épreuve en ligne sera, à n'en pas douter, considéré comme un "client" par les principaux postulants au maillot arc en ciel.

Un collectif d'hommes en forme

A ses côtés, Moncassin a bâti une équipe composée d'hommes en forme. Ainsi, l'ancien protégé de Roger Legeay a retenu Jérôme Pineau (Bouygues Telecom), 5e à Chateauroux et à Fourmies ces dernières semaines, Stéphane Augé (Cofidis), récent vainqueur d'une étape du Tour d'Allemagne, Geoffroy Lequatre (Agritubel), lauréat dimanche du Tour de Grande-Bretagne qui, dans des registres différents, peuvent tous peser sur la course au maillot arc en ciel.

Sandy Casar (Française des Jeux), qui montre du mieux jour après jour sur la Vuelta, et le champion de France Nicolas Vogondy (Agritubel) impressionnant de combativité sur la Classique de l'Indre, seront également au coeur du dispositif tactique des tricolores. Leur capacité à prendre les échappées et leur intelligence de course en font d'indéniables atouts dans les manches de Frédéric Moncassin. Enfin, des garçons comme Amaël Moinard (Cofidis), Christophe Le Mével (Crédit Agricole) et John Gadret (AG2R-La Mondiale) auront vraisemblablement la responsabilité de contrôler les premières heures de course en se glissant notamment dans les coups matinaux.

Evidemment, l'équipe de France ne présente pas les mêmes arguments que la Squadra Azzura (Paolo Bettini, Davide Rebellin et Damiano Cunego), l'impressionnante sélection espagnole (Alejandro Valverde, Samuel Sanchez, Oscar Freire), la redoutable Nationalmannschaft (Stefan Schumacher, Gerald Ciolek et Linus Gerdemann) ou même que la sélection belge (Tom Boonen, Philippe Gilbert et Greg Van Avermaet) mais s'ils se montrent opportunistes, les hommes de Frédéric Moncassin ont les moyens de tirer profit des circonstances de course. Sur un circuit qu'on annonce sélectif, les tricolores devront compter sur une course de mouvement pour jouer les premiers rôles. Avec Chavanel en fer de lance et des garçons comme Pineau, Casar ou Vogondy en lieutenants, on les en sait largement capable.

L'équipe de France Elite :

Course en ligne: Stéphane Augé, Sandy Casar, Sylvain Chavanel, John Gadret, Christophe Le Mevel, Geoffroy Lequatre, Amaël Moinard, Jérôme Pineau, Nicolas Vogondy.

Contre-la-montre: Sylvain Chavanel, Jérôme Coppel

L'équipe de France Espoirs :

Course en ligne: Cyril Gautier (Bretagne), Jocelyn Bar (Picardie), Maxime Bouet (Agritubel), Blel Kadri (Midi-Pyrénées), Rémi Cusin (Rhône-Alpes), Arthur Vichot (Rhône-Alpes). Remplaçant: Guillaume Bonnafont (Rhône-Alpes)

Contre-la-montre: Tony Gallopin (Auber 93), Nicolas Boisson (Franche-Comté). Remplaçan: Cyril Bessy (Rhône-Alpes).

Plus d'infos à suivre...

0
0