"Mon monde s'est écroulé hier", a déclaré Toon Aerts, double vainqueur de la Coupe du monde, qui a fait l'objet d'un contrôle antidopage positif (létrozole), en janvier, avec pour conséquence d'être suspendu provisoirement par son équipe Bâloise. Le Belge de 28 ans, qui attend le résultat de l'analyse du second échantillon, a confirmé mardi avoir été positif lors d'un contrôle hors compétition pratiqué le 19 janvier à son domicile.
"Je suis en train de chercher à savoir comment cela a pu se produire. Le métabolite du létrozole a été trouvé dans mon échantillon d'urine. Je n'avais jamais entendu parler de ce produit jusqu'à hier et je ne sais pas non plus comment il est entré dans mon corps", a-t-il assuré. Aerts, 6e du dernier Mondial de cyclo-cross fin janvier et double vainqueur de la Coupe du monde (2019, 2020), a été soutenu par son équipe. "Nous avons entendu Toon et le croyons sur parole en disant qu'il n'a pas pris de produits pouvant contenir la substance", a commenté la formation belge spécialisée en cyclo-cross. Le létrozole, une substance utilisée pour lutter contre le cancer du sein, est interdit en et hors compétition.
Cyclo-cross
Aerts et Vandeputte signent un doublé belge à Lille
06/02/2022 À 21:32
Cyclo-cross
Pidcock, une arrivée planante !
30/01/2022 À 22:25
Cyclo-cross
Sans Van Aert ni Van der Poel, Pidcock s'est envolé vers le titre mondial
30/01/2022 À 22:02