S'il n'y avait pas ces quelques centimètres de peau ayant échappé à la boue sur son visage et les couleurs de son maillot de champion de belgique sur son flanc, le doute eût été possible. La lecture du chronomètre et de l'avance du vainqueur, Wout Van Aert puisque c'est de lui qui s'agit, donnait un sacré indice sur son identité. Ils ne sont pas si nombreux à pouvoir éparpiller de la sorte leurs adversaires sur une épreuve de cyclo-cross. Une minute et quarante secondes pour le deuxième, huit de plus pour le troisième, le tout avec une chute… et pour sa course de rentrée. C'était du très grand Van Aert à Boom (Belgique).
Bénéficiez d'une offre exceptionnelle pour vous abonner à Eurosport : 29,99 euros la première année, au lieu de 69,99 euros, soit 57 % de réduction
Nous l'avions laissé frustré par une fin de saison qui ne s'était pas déroulée comme il l'entendait. Battu par Julian Alaphilippe et seulement 11e du mondial, il avait connu, lors d'un Paris-Roubaix exceptionnellement automnal, une nouvelle désillusion (7e). Par une belle, quoique logique, coïncidence, c'est dans la boue qu'il avait quitté la compétition, c'est dans celle-ci qu'il l'a retrouvée pour le début d'une saison hivernale qui doit à nouveau le voir affronter Mathieu van der Poel et le mener au championnat du monde à Fayetteville (États-Unis) à la toute fin janvier.
Cyclo-cross
Dubau et Venturini sélectionnés pour les Mondiaux
17/01/2022 À 15:30

Trois semaines sans rouler, une première pour Van Aert

"C'est la première fois que je reste si longtemps sans monter sur le vélo (trois semaines, NDLR). Ça va faire mal aux jambes !", craignait-il avant la course. S'il avait mis quelques courses à retrouver ses sensations en cyclo-cross l'an dernier, il a vite retrouvé ses sensations cette fois-ci. La densité de la saison 2020, raccourcie par le Covid, et une ultime course disputée deux semaines plus tard (18 octobre) pesaient encore dans ses jambes au moment de la reprise.

Wout van Aert, vainqueur à Boom en superprestige - 04/12/2021

Crédit: Imago

Si Mathieu van der Poel n'était pas là, il reviendra le 18 décembre pour un premier duel avec Van Aert prévu huit jours plus tard, les adversaires du Belge ce weekend n'étaient pas les premiers venus. Toon Aerts (2e) est un triple médaillé de bronze aux Mondiaux et deux fois vainqueur de la Coupe du monde. Celui-ci s'est d'ailleurs dit subjugué face à la performance d'un Van Aert intouchable. "La deuxième place était le mieux que je pouvais faire, si vous regardez l'avance de Van Aert. Nous devons être honnêtes. En regardant l'écart creusé par Van Aert, les chances de victoires s'éloignent pour la période de Noël. On va essayer de monter sur le podium avec lui quelques fois... Il est très impressionnant. Je ne m'y attendais pas."

Bientôt l'heure des retrouvailles avec van der Poel

A vrai dire, personne ne s'y attendait. Pas pour sa rentrée et pas dans de telles proportions. Pas même le principal intéressé : "Je ne pensais pas être aussi bon, je ne m'y attendais pas du tout", a confié Van Aert après la course. "Cependant, j'ai immédiatement senti que j'étais fort et que je pouvais rouler rapidement. Quand j'ai attaqué, je pensais faire la différence avec Toon Aerts, mais quand je me suis retourné, j'ai vu que l'écart était grand. J'ai ensuite avancé à mon propre rythme, qui s'est avéré plus rapide que celui des autres."

Un gadin mais pas de bobo : Van Aert a dérapé pendant son cavalier seul

Même une chute dans l'avant-dernier tour n'a rien changé. "Il ne faut pas tirer de conclusions trop rapides de cette course, mais je suis en tout cas bien meilleur que ce à quoi je m'attendais. Ces heures d'entraînement sous la pluie la semaine dernière n'ont pas été effectuées pour rien. Ça donne confiance pour la suite." La suite, ce sera la Essen pour une course qui n'appartient ni au calendrier de la Coupe du monde, ni à celui du Superprestige. L'occasion de monter encore un peu plus en puissance quelques semaines avant l'objectif des Mondiaux et quelques mois avant ceux sur route. Le stakhanoviste Van Aert n'est, semble-t-il, toujours pas fatigué.
Cyclo-cross
5e titre national pour van Aert toujours irrésistible
09/01/2022 À 16:58
Cyclo-cross
Et maintenant le cyclo-cross : Grégoire sacré champion de France espoirs
08/01/2022 À 16:49