Il y a cinq ans, les constructeurs annonçaient que trois quarts des véhicules seraient équipés d'une connexion internet en 2004. Un petit tour dans les allées du Mondial de l'Automobile suffit à se rendre compte qu'on est encore loin de la voiture "on line" : c'est à peine s'il se trouve un modèle offrant la consultation des mails en route. Si le multimédia colonise les voitures, c'est plutôt par la musique, la vidéo et la navigation assistée. Sans oublier la téléphonie mobile bientôt dopée par la technologie sans fil Bluetooth et l'UMTS.
Les autoradios CD capables de lire le format musical MP3 représentent 48% des autoradios vendus en 2004, selon l'institut GfK. A terme, le chargeur de CD va perdre du terrain. Equipementiers et constructeurs proposent des systèmes de stockage de MP3 dans le véhicule. Delphi, par exemple, a fait le choix du disque dur embarqué, avec l'ambition à peine voilée de le transformer un jour en baladeur.
BMW a préféré s'allier avec Apple et propose sur les Série 3, Z4, X3, X5 et la Mini une connexion permettant de contrôler depuis le volant le fameux baladeur iPod. La recharge des batteries se fait simultanément. Alpine et Dension, notamment, proposent une solution comparable qui permet un contrôle plus affiné à partir de l'écran d'un autoradio spécifique. On attend avec impatience une solution fonctionnant avec toutes les marques de baladeurs et, qui sait, sans qu'il soit besoin d'un câblage.
Mondial de l'Automobile
Mondial de l'auto : 1,460 million de visiteurs
11/10/2004 À 11:53
Boum de l'aide à la navigation
Autre secteur en pleine expansion, l'aide à la navigation, embarquée ou par GPS, la technologie de géolocalisation par satellite. Outre la baisse de 15% des prix, ce boum s'explique par le succès des systèmes s'appuyant sur les assistants personnels (PDA) et par la généralisation de ce genre de système, y compris sur les petits modèles en option comme chez Renault.
Les constructeurs sont de plus en plus nombreux à proposer des solutions globales : Citroën présente ainsi son "Navidrive" (sur C8,C5,C3 et C2), cumulant dans une même console un lecteur radio et CD, un téléphone, un récepteur de GPS, un écran avec cartographie et un système de reconnaissance et de synthèse vocale. Toyota propose son "hub" amovible, rendant des services similaires avec une possibilité d'abonnement pour recevoir toute une série d'informations. Que demander de plus ? La télé, peut-être.
Attention : télé à bord
Du plafonnier aux appuis-tête en passant par les accoudoirs, les écrans continuent de fleurir partout à l'intérieur de l'habitacle, bien qu'ils restent relativement chers. Certaines marques proposent même un écran destiné au conducteur qui ne fonctionne que si la voiture est à l'arrêt. Pour l'instant, les images viennent principalement de lecteurs DVD - intégrés ou mobiles - mais l'avenir est, sans doute, à la télévision en direct. Les problèmes de réception, y compris à grande vitesse, appartiennent au passé, assurent les ingénieurs, surtout avec l'avènement du numérique. Citroën et DibCom présentent au Mondial un système basé sur la télévision numérique terrestre : un écran, un décodeur et un système capable de recevoir les signaux de la TNT via deux antennes. Un détail : la TNT verra le jour au mieux en mars 2005.
En somme, si la voiture Internet n'existe toujours pas, c'est peut-être tout simplement parce qu'elle ne correspond à aucun besoin. Selon une étude du Benchmark Group, seuls 6 % des personnes interrogées sont intéressées par la fonction mail. Et 3 % seulement souhaiteraient surfer en voiture. Mais si on leur explique que ce surf peut leur donner des itinéraires en direct ou des infos sur les restaurants à proximité - ou les radars -, ils sont deux tiers à trouver cette fonctionnalité plutôt intéressante... à condition qu'elle ne gonfle pas trop la facture.
Mondial de l'Automobile
Les dernières infos du Mondial
08/10/2004 À 08:01
Mondial de l'Automobile
Venez découvrir les nouveaux 4x4
07/10/2004 À 11:55