Eurosport

Abdullah Mohd Al Marri s’impose à Abou Dabi

Abdullah Mohd Al Marri s’impose à Abou Dabi

Le 14/01/2019 à 12:46

Ce week-end à Abou Dabi se courait l'International Horse Show Al Shira'aa, qui s'est achevé avec le Grand Prix Longines du CSI 4*. Ce dernier a été remporté par l'Emirati Abdullah Mohd Al Marri. Avec sa jument Suma Dubaï FBH, il est parvenu à battre le tenant du titre suédois, Henrik Von Eckermann sur Peter Pan.

Hier après-midi, en conclusion de l’International Horse Show Al Shira’aa, huit concurrents se sont affrontés lors du barrage du Grand Prix CSI 4* d’Abou Dabi. Vainqueur de ce même rendez-vous l’an dernier, le Suédois Henrik Von Eckermann était particulièrement attendu avec son jeune hongre de neuf ans Peter Pan. Pourtant, Abdullah Mohd Al Marri a su s’imposer avec deux secondes d’avance sur le huitième mondial au classement de la Fédération équestre internationale !
 
Suma Dubaï FBH, son Hanovrienne de douze ans, a semblé survoler ce barrage particulièrement bien dessiné. Son cavalier a commencé son parcours avec un train très élevé qu’il a conservé tout du long. Le couple a ainsi offert aux spectateurs un jump-off fluide et particulièrement rapide avec un temps de 33“07. Toutefois, l’Émirati basé à Dubaï a été le premier à s’élancer sur ce barrage. Or, il est rare que celui qui s’élance en premier puisse terminer en tête de l’épreuve.
Le tenant du titre Henrik Von Eckermann était quant à lui le dernier à s’élancer. Mais avec son inexpérimenté Peter Pan, le Suédois a réussi un parcours sans faute, toutefois plus lent de deux secondes que celui d’Abdullah Mohd Al Marri ! Ce dernier n’a alors pas caché sa joie.“J’ai attendu deux ans pour cela : lors de la première édition du concours, j’avais été le plus rapide mais fait une barre sur le dernier obstacle…” Il a poursuivien rendant hommage à sa jument : “Cette jument, qui est depuis neuf ans à mes côtés est extraordinaire. Pourtant elle n’a pas eu beaucoup de chance cet été quand elle s’est blessée, j’ai bien pensé qu’elle ne pourrait plus jamais concourir. Et elle nous montre le contraire aujourd’hui…”
 
 
Un seul couple français était au départ lors de ce Grand Prix Longines ; Frédéric David associé à son hongre expérimenté de quinze ans, Equador van’t Roosakker. Malheureusement, le couple a fauté à de nombreuses reprises. Le Tricolore a alors décidé d’arrêter son parcours prématurément.
 

0
0