Eurosport

Bouleversements en série à Rotterdam

Bouleversements en série à Rotterdam

Le 22/08/2019 à 14:45Mis à jour Le 22/08/2019 à 14:46

Après les nombreux retournements de situation survenus du côté du dressage, le saut d’obstacles n’a pas fait exception. En tête hier, l’Allemagne a perdu sa place de leader au profit d’une équipe belge surmotivée. La France, elle, recule de deux places, mais fait monter son pilier, Alexis Deroubaix, sur la troisième marche du podium provisoire, derrière Steve Guerdat et Ben Maher.

Il faut décidément avoir le coeur bien accroché pour suivre les championnats d’Europe Longines de Rotterdam. Pour cette première manche de la Coupe des Nations, toutes les cartes ont été rebattues. Leader hier, l’Allemagne d’Otto Becker a montré quelques failles, Christian Ahlmann et Marcus Ehning commettant deux fautes chacun. Un score inhabituel, surtout pour le dernier cité. Le centaure allemand a en effet vu son petit mais bondissant Comme Il Faut renverser le vertical numéro neuf et la palanque numéro onze. Fort heureusement pour la Mannschaft, Simone Blum et Daniel Deusser n’ont pas tremblé, déroulant deux parcours parfaits avec leurs géniaux alezans, DSP Alice et Scruderia 1918 Tobago Z. Épatants de facilités, les deux compères se placent respectivement quatrième et sixième du classement individuel provisoire. Mais si le quatuor germanique était le plus impressionnant hier, ce sont les Belges qui ont surpris leur monde ce vendredi ! Malchanceux hier dans la chasse, les Diables Rouges ont gagné par moins de sept places, grâce à trois sans-faute signés Pieter Devos, Jos Verlooy et Grégory Wathelet. Malgré les huit points concédés par Jérôme Guéry et l’inexpérimenté mais non moins talentueux Quel Homme de Hus, les Hommes de Peter Weinberg ont signé la plus belle performance du jour. La Grande-Bretagne, bien aidée par le retour de ses deux piliers que sont Ben Maher et Scott Brash a bien failli prendre les commandes. Sans une faute à la rivière de Scott Brash et Hello M’Lady, le quatuor de Di Lampard se serait en effet installé en tête. Pour l’instant, les cavaliers de l’Union Jack trône en troisième position, à moins d’une barre de la tête. Une nouvelle fois impeccable avec l’exceptionnel Explosion W, Ben Maher a provisoirement la médaille d’or individuelle autour du cou. 

À un tout petit moins d’une barre derrière l’Angleterre, la France a perdu un peu de son avance. Kévin Staut et Pénélope Leprevost ayant concédé deux fautes, et Nicolas Delmotte une, la superbe partition sans fausse note d’Alexis Deroubaix n’a pas permi aux Tricolores de mieux figurer à la veille de la seconde manche de la Coupe des Nations. Malgré tout, la France reste en lice pour une qualification olympique. Il faudra toutefois se méfier de l’Italie, certes un peu plus loin dans le classement provisoire, mais qui semble monter en puissance… 

Au rang des déconvenues, la Suède, la Suisse, l’Irlande mais surtout les Pays-Bas ont failli. En pleine reconstruction depuis quelques mois, les locaux semblent peiner à retrouver de l’allant. Sur le subtile parcours élaboré par Louis Konickx, certains grands noms ont flanché, à l’image de Frederick Jönsson (17 points), Cian O’Connor (16 points), Maikel van der Vleuten (12 points), ou encore Paul Estermann (20 points). Ce dernier, déjà peu à son affaire hier, a accusé un score lourd, ne parvenant pas à mettre en avant un Lord Pepsi qui semblait tétanisé sur la piste en sable de Rotterdam. Niklaus Rutschi et son talentueux Cardano CH n’ont pas plus brillé. En revanche, les amis et compatriotes Steve Guerdat et Martin Fuchs ont déroulé deux tours vierge de toute pénalité. Avec sa princesse Albfüehren’s Bianca, le numéro un mondial de la Longines Ranking de saut d’obstacles s’est en plus emparé d’une deuxième place au classement provisoire.

Du côté des individuels, l’Allemagne, la Belgique et la Suisse compte chacune deux représentants dans le top dix, tandis que la France peut s’appuyer sur un solide Alexis Deroubaix, qui apparaît, de plus en plus, comme le pilier des Vestes Bleues. Max Kühner, impressionnant hier, figure à la neuvième place aujourd’hui, et ne courra plus que pour l’individuel, ses coéquipiers ayant tour à tour jeter l’éponge ce matin. En outre, les neufs premiers noms du classement provisoire ont moins d’une barre d’avance sur Ben Maher. Autant dire que la suite des opérations s’annonce plus que serrée…

0
0