Eurosport

Clap de fin pour le haras des Biches

Clap de fin pour le haras des Biches

Le 15/05/2019 à 17:15

Le haras des biches ferme ses portes. Mylène Martin et Reynald Angot mettent en effet fin à leur activité et cèderont les installations ainsi qu’une grande partie des effectifs.

Le haras des Biches a annoncé en début de semaine l’arrêt de son activité. Il organise par conséquent la vente de la quasi-totalité de son effectif d’élevage et de ses jeunes chevaux de sport. Ses deux dirigeants Mylène Martin et Reynald Angot ont évoqué des raisons personnelles pour justifier la cessation de leur activité.
Le haras des Biches, basé en Normandie, a commencé son activité en 2003 et regroupait différentes prestations allant d’une activité d’élevage, au commerce, jusqu’à la valorisation de jeunes chevaux. L’écurie de compétition dirigé par Reynald Angot a fait évoluer de nombreux chevaux de sport. La plupart ont d’ailleurs déjà été vendu cet hiver.
 
Le haras des Biches est réputé pour avoir fait naître d’excellents chevaux qui sont parvenus à se hisser au haut niveau, comme l’a rappelé Mylène Martin au site spécialisé GRANDPRIX-Replay.com. “Je conserve d’excellents souvenirs de mes seize années à la tête du haras des Biches. L’un de nos meilleurs produits Twentytwo des Biches (ici en photo) a excellé sous la selle de Romain Duguet dans les Grand Prix CSI 5*, Symphonie des Biches a elle aussi connu les Grands Prix à 1,60m avec Reynald Angot. Enfin, dernièrement Dumbo des Biches (par Qlassic Bois Margot, ndlr) a su convaincre en étant champion de France des étalons de deux ans”.
 
Basé sur quelques-unes des plus grandes souches maternelles de Normandie, le haras des Biches prévoit d’organiser le lundi 27 mai une vente aux enchères exceptionnelle de cessation d’activité en partenariat avec Fences Web. Cette vente devrait leur permettre de se séparer plus rapidement de leurs poulinières et de leurs jeunes chevaux.
“J’ai conservé quelques vieilles poulinières avec qui un lien affectif s’est créé, mais également quelques chevaux que je pourrai réutiliser pour faire un élevage en tant qu’activité connexe. Reynald de son côté fera de même. Nous avons mis ces ventes en place pour se partager notre patrimoine promptement”, a poursuivi Mylène Martin pour GRANDPRIX-Replay.com.
 

0
0