Eurosport

Coup d’envoi de l’officiel de Pologne

Coup d’envoi de l’officiel de Pologne

Le 13/06/2019 à 09:57

Ce week-end, la ville polonaise de Sopot lance son annuel CSIO qui réunira quelques-uns des plus grands cavaliers de saut d’obstacles mondiaux. Ils s’affronteront notamment au cours d’un Grand Prix Longines et de la Coupe des nations. Pour la France, ce concours sera déterminant en vue des championnats d’Europe.

Pendant que certains sont partis s’exprimer ce week-end au Longines Global Champions Tour de Stockholm, une poignée de cavaliers sont attendus à l’officiel de Pologne, à Sopot, pour l’annuel CSIO 5*. Dans ce label, soixante-cinq athlètes parmi les dix-huit nations présentes seront présents. Les cavaliers engagés participeront à l’habituel Longines Grand Prix qui se tiendra vendredi mais aussi à l’importante Coupe des nations dimanche, première du circuit qui se déroulera sur sable et qui mettra les cavaliers dans le contexte des championnats d’Europe. Les sélectionneurs suivront donc avec attention les performances de leurs cavaliers.
 
La victoire de la France à la précédente étape du circuit à St-Gall motivera plusieurs des meilleures nations pour reprendre la couronne aux Tricolores, à l’image de l’Irlande. Ces derniers ont fini deuxièmes il y a deux semaines pendant l’étape canadienne et ont été efficace à la Baule en mai dernier. À Sopot, la composition de l’équipe irlandaise sera tout-à-fait différente. Rodrigo Pessoa a choisi de compter sur le meilleur cavalier du classement FEI des moins de vingt-cinq ans, qui s’élancera avec ses trois montures Izzy by Picobello, Caladrieda et Harley Vd Bisschop. Paul O’Shea, lui, sera de nouveau membre de l’équipe aux côtés de Billy Twomey et Peter Moloney. Toujours côté européen, les Pays-Bas, trop absents dans les précédentes étapes du circuit, joueront le jeu avec leur pilier Willem Greve. Ce dernier comptera sur sa formidable jument Zypria S et sera soutenu par ses partenaires Kevin Jochems, Doron Kuipers et Bart Bles. Leurs voisins allemands n’avaient pas brillé à l’étape française de La Baule mais reviendront cette fois en force avec cinq cavaliers talentueux parmi lesquels l’on peut compter Daniel Deusser. Il s’élancera avec son atout Jasmien Vd Bisschop, reconnue pour avoir brillé lors de l’étape du Longines Champions Tour de Hambourg début juin. Les Diables Rouges seront représentés par des cavaliers comme Niels Bruynseels et Pieter Devos, particulièrement en forme à Cannes la semaine passée où le premier a remporté le Grand Prix sur Gancia de Muze. Le second, connaissant dernièrement un succès fulgurant avec ses montures Claire Z et Appart, sera aussi un adversaire de taille pour le Grand Prix. Finalement, l’Autriche, s’élancera avec ses cinq cavaliers dans lesquels on peut notamment compter Stefan Eder et Matthias Raisch.
 
La France pour sa part sera représentée avec Roger-Yves Bost, Marc Dilasser, Alexis Deroubaix, Simon Delestre et Olivier Robert. La veille de la Coupe des nations de dimanche, Thierry Pomel désignera un réserviste.
 
À domicile, les polonais viendront au nombre de quatorze athlètes mais seulement quatre d’entre eux porteront les couleurs rouge et blanche à l’image de Krzysztof Ludwiczak et Wojciech Wojcianiec. De l’autre côté de l’Atlantique, le Brésil ne s’exprimera pas dans l’épreuve par équipes mais possèdera de bons éléments comme Yuri Mansur pour un possible classement dans le Grand Prix. L’habituel concurrent de taille, la Suisse, qui a jonglé de position sur le podium à chaque étape, ne se présentera pas en Pologne. Seuls deux vestes rouges s’élanceront dans les épreuves cinq étoiles à l’instar de Arthur Gustavo Da Silva et Faye Schoch. Dans le même cas, les Britanniques compteront sur la présence de James Wilson et Jamie Gornall pour planter leur drapeau.
 
 
 
 
 

0
0