Eurosport

Daniel Deusser s’offre une troisième Coupe du monde à Bordeaux

Daniel Deusser s’offre une troisième Coupe du monde à Bordeaux

Le 12/02/2019 à 14:47

Samedi soir à Bordeaux se déroulait l'ultime étape qualificative de la Coupe du monde Longines de jumping. Seul allemand qualifié au barrage, Daniel Deusser a une nouvelle fois sorti le meilleur de son Tobago Z. Grégory Wathelet s'est quant à lui classé deuxième avec Iron Man van de Padenborre. L'Espagnol Eduardo Alvarez Aznar a complété le podium avec Rockfeller de Pleville Bois Margot.

L’ultime étape de la Coupe du monde de la saison a été particulièrement relevée samedi soir à Bordeaux. Seuls six barragistes ont su se défaire du parcours exigeant dessiné pour la première fois par le français Jean-François Morand. À l’issue d’un barrage spectaculaire, Daniel Deusser a réussi à s’imposer avec plus d’une seconde et demi d’avance sur le deuxième, en selle sur son étalon Tobago Z, terminant ainsi son circuit coupe du monde en première position du classement final avec quatre-vingt-dix-neuf points !
 
Au début de l’épreuve, le public a pu croire à un parcours plutôt facile car deux des quatre premiers concurrents ont réussi un sans-faute. Mais au terme de l’épreuve, le chef de piste a dû être soulagé car cette première manche a été techniquement implacable et six couples seulement ont réussi à se qualifier pour le barrage. De nombreux duos performants en temps normal ont connu des difficultés sur ce parcours à l’image de Steve Guerdat en selle sur Hannah, qui a été pénalisé de seize points, ou encore de Marcus Ehning, qui avec Funky Fred a fauté à deux reprises.
 
Parmi les six duos qualifiés pour le barrage, cinquante pour cent d’entre eux ont été Belges : François Mathy Jr., Celine Schoonbroodt-de Azevedo, et enfin Gregory Wathelet. Ce dernier, avec son puissant Iron Man van de Padenborre, était l’un des favoris logiques du barrage avec Eduardo Alvarez Aznar accompagné par son généreux Rockfeller de Pleville Bois Margot et Daniel Deusser en selle sur Tobago Z, avec qui il avait déjà gagné une étape Coupe du monde en novembre dernier, à Madrid. La logique a été respecté puisque Daniel Deusser et son crack étalon ont réussi à l’emporter au mérite de belles prises de risques. Le prometteur BWP de Gregory Wathelet a quant à lui réussi un joli barrage se plaçant à la deuxième place juste devant l’Espagnol et son Selle Français.
Parmi ces barragistes, il feut noter que seuls trois d’entre eux sont qualifiés pour la finale Coupe du monde, qui aura lieu du 3 au 7 avril, à Göteborg, en Suède : Daniel Deusser, Eduardo Alvarez Aznar ainsi que François Jr Mathy. Alors qu’il lui manquait encore des points pour valider son ticket, ce dernier a pu s’assurer sa qualification.
 
Côté français, aucun des onze couples engagés n’a su se défaire du parcours sans fauter. Simon Delestre a été le meilleur d’entre eux avec Hermès Ryan puisqu’il a terminé à la neuvième place malgré ses quatre points en première manche. Emeric George a également effectué une performance encourageante avec Chopin des Hayettes puisqu’il est classé douzième de l’épreuve après n’avoir fait tomber qu’une seule barre sur le n°7. Pour Kevin Staut et For Joy van’t Zorgvliet, Félicie Bertrand et Sultane des Ibis, Pénélope Leprevost et Vancouver de Lanlore ou encore Edward Levy et Sirius Black, le parcours initial s’est soldé avec un score de huit points.
D’autres n’ont malheureusement pu venir à bout du parcours, à l’image d’Olivier Robert et Vangog du Mas Granier, qui a dû être déçu de ne pas parvenir à briller devant son public. Sa qualification pour la finale Coupe du monde Longines, acquises grâce à ses performances précedéntes, devrait toutefois le consoler. Il y sera présent avec un seul autre tricolore Kevin Staut, qui a terminé cinquième du classement général de cette Coupe du monde, et qui prendra ainsi le départ de sa dixième finale consécutive.