Opéra des Loges n’est plus. Né en 2002 en Charente, chez Jean-Pierre Bendinelli, le hongre a été euthanasié mardi à la suite d’une fourbure alors qu’il n’avait que dix-huit ans. Il avait effectué l’intégralité de sa carrière internationale sous la selle du Normand Reynald Angot, à qui il a été confié dès l’âge de six ans. “Déjà jeune, nous l’avons repéré car il sortait du lot. Je n’avais jamais eu un cheval avec ce potentiel, d’où mon choix de le confier à Reynald, qui est un très bon cavalier. Je ne le connaissais que de réputation. Je savais qu’Opéra connaîtrait une belle carrière, et dès que je lui ai emmené le cheval, il m’a confié que c’était un crack. Il a mis plusieurs années à le préparer car il était délicat. Reynald est un cavalier compétent et ultra-patient, tout s’est bien mis en place”, a détaillé auprès de GRANDPRIX Jean-Pierre, son éleveur et propriétaire.
Débuté assez tard à l’international, Opéra des Loges a été compétitif dans les épreuves Grands Prix, parmi lesquelles il compte quatre victoires dont trois en CSI 3*: Canteleu en 2012 et 2013 ainsi que Crans-Montana en 2013. En 2014, il a été sélectionné en équipe de France lors du CSIO 3* d’Odense, au Danemark. Si le couple a été éliminé lors de la première manche de la Coupe des nations avant de sortir de piste avec huit points lors de la seconde, il s’est néanmoins classé quatrième du Grand Prix deux jours plus tard avec un double sans-faute. Cette même année, Reynald et Opéra des Loges ont également concouru lors de l’étape portugaise du Longines Global Champions Tour. À Estoril, ils ont conclu à la douzième place du Grand Prix à 1,60m avec une faute en seconde manche.
“Opéra était un chouette cheval, avec son caractère et très attachant. Depuis sa retraite, il vivait à mes côtés à la maison. C’est un cheval qui a beaucoup gagné, qui a fait partie de l’équipe de France”, s’est exprimé le Normand.
Tokyo 2020
Carlile forfait pour le concours complet, Laghouag le remplace
26/07/2021 À 08:03
Malheureusement, en 2014, alors qu’il n’avait que douze ans, la carrière sportive d’Opéra des Loges a pris fin. Son dernier parcours international a été à l’image de l’excellent cheval de Grand Prix qu’il était, avec une deuxième place et un ultime double sans-faute lors de l’épreuve phare du CSI 3* de Mâcon. “Reynald a repris le haut niveau avec Opéra. Malheureusement une grave erreur vétérinaire a provoqué la fin de la carrière d’Opéra, alors qu’il avait été sélectionné pour participer aux étapes de la Coupe du monde Longines d’Helsinki et Oslo. Quand je l’ai eu au téléphone hier, il me disait encore combien c’était dommage que sa carrière se soit interrompue si tôt”, a avoué l’éleveur.
Jean-Pierre Bendinelli garde néanmoins d’excellents souvenir de son cheval, avec lequel il a vécu énormement de bons moments. “C’est un cheval qui nous a fait vibrer bien des fois sur des gros concours. Avec Reynald, il nous a fait côtoyer le haut niveau. Nous sommes des petits éleveurs charentais et c’était incroyable d’avoir eu un cheval à ce niveau-là. Dans ma région, tout le monde connaissait Opéra et dans mon entourage, tout le monde suivait ses performances. Cela a été une très belle aventure pour nous et Reynald”, conclut-il.
Tokyo 2020
Un cavalier australien écarté après un contrôle positif à la cocaïne
21/07/2021 À 05:30
Equitation
"C'est là où je fais souvent la différence" : L'équitation est aussi une question de timing
02/07/2021 À 11:51