Trente-cinq couples ont pris part au Grand Prix à 1,60m du Longines Global Champions Tour (LGCT) samedi soir. Tous les regards étaient tournés vers les vainqueurs du Grand Prix LGCT de Valkenswaard de l’année dernière, le Néerlandais Maikel van der Vleuten en selle sur Dana Blue. Malheureusement, une faute sur l’avant-dernier oxer les a privés de barrage. Ils ont finalement été douze à en découdre lors du barrage et le Belge Grégory Wathelet s’est imposé aux rênes de son l’étalon gris Nevados S.

“Je suis très heureux et mon cheval a sauté de manière incroyable. Je savais que mes concurrents au barrage seraient très rapides alors j’ai pris des risques et Nevados a joué le jeu. Je savais que mon cheval est assez rapide et que je peux prendre des risques lors des virages à gauche. C’était ma journée aujourd’hui”, a expliqué le Belge à l’issue de sa victoire.

Equitation
Fin de collaboration entre Darragh Kenny et sa propriétaire principale
IL Y A 19 HEURES

La première à s’élancer au barrage a été la championne du monde Simone Blum avec DSP Cool Hill. L’Allemande et son hongre de dix ans ont terminé à la onzième place avec quatre points en 52’’74.

Bart Bles a joué sur la longue foulée de Kriskras DV et tourné court, réalisant le premier double sans-faute de l’épreuve en 48’’47. Cela lui a permis de s’adjuger la troisième place, à domicile.

L’Allemand Philip Houston a été prudent avec Chaccsky PS, neuf ans, qui participait ici à l’épreuve la plus importante de sa jeune carrière. Le couple n’a pu éviter une faute, en 53’’43, se classant douzièmes.

Aidé par les grandes foulées de Carambole, le Néerlandais Willem Greve a galopé à un rythme soutenu tout au long du parcours pour couper la ligne d’arrivée avec un score vierge en 49’’55, insuffisant cependant pour prendre la tête.

Une barre est tombée pour Christian Ahlmann et Dominator, et la paire allemande a terminé avec quatre points. Le couple a été deux secondes plus rapide que Bart Bles (46’’43). Rageant!

L’Autrichien Max Kuhner a déroulé un tour incroyablement rapide mais il a mis l’ultime vertical à terre, en selle sur Elektric Blue P. Son temps de 44’’80 lui a permis d’arracher la sixième place.

Les réguliers Pieter Devos et Claire Z ont galopé à l’intérieur des virages, mais une faute les a fait reculer à la neuvième place.

L’Écossais Scott Brash a pris la tête au provisoire avec Hello Jefferson grâce à un superbe tour rapide en 45’’72, mais il a ajouté une foulée supplémentaire dans le demi-tour en direction de l’obstacle quinze, laissant présager des parcours plus rapides.

Si Grégory Wathelet a également tourné large pour aller sur l’obstacle quinze, il a continué à galoper avec Nevados S. Rapide comme l’éclair sur le parcours, galopant jusqu’à la ligne d’arrivée, ces risques ont porté ses fruits et il a enlevé 1’’10 au temps de référence imposé par Scott Brash, remportant la victoire en 44’’62.

Le Brésilien Marlon Modolo Zanotelli, avec un VDL Edgar M rapide au sol, a pris trop de risques et a terminé avec une faute. Il a fini sixième, avec un chronomètre plus rapide que celui du vainqueur (44’’23).

Les précédents cavaliers allemands ont renversé l’obstacle numéro deux et Marcus Ehning n’a pas fait exception. Avec cette unique barre en début de parcours avec Pret A Tout, le Germanique a terminé à la septième place du général.

Dernier à s’élancer, l’Irlandais Darragh Kenny a finalement conclu au dixième rang, après une faute de Chic Chic en 49’’13. C’est donc la Brabançonne qui a raisonné à Valkenswaard, en l’honneur de Grégory Wathelet!

Les couples français en lice ont joué de malchance puisque la jeune Jeanne Sadran, Kevin Staut et Simon Delestre ont tous trois écopé d’une faute lors du tour initial, respectivement en selle sur Vannan, Viking d’La Rousserie et Berlux Z.

Equitation
Denis Lynch prive les Bleus de la victoire à Grimaud
HIER À 10:50
Equitation
Quatre nouvelles championnes de France de concours complet sacrées au Haras du Pin
18/09/2020 À 08:01