Equitation

L’Allemande Ulla Salzgeber de retour à l’international

Partager avec
Copier
Partager cet article

L’Allemande Ulla Salzgeber de retour à l’international

Crédit: Eurosport

ParGrand Prix
18/06/2020 à 16:14 | Mis à jour 18/06/2020 à 16:14

Engagée avec Liberté à Mariakalnok, en Hongrie, du 25 au 28 juin, Ulla Salzgeber signe son retour en compétitions internationales. La dresseuse allemande n’avait plus concouru en CDI depuis 2017, année lors de laquelle elle avait annoncé vouloir se retirer du haut niveau pour se consacrer à l’enseignement.

Ulla Salzgeber semble avoir retrouvé en Liberté (Han, Londontime x Acord II) l’envie de s’illustrer à haut niveau. L’Allemande de cinquante-et-un ans fera son grand retour sur la scène internationale à la fin du mois en Hongrie, lors d’un CDI 3*. Elle présentera Liberté, un hongre de huit ans en qui elle croit énormément et avec lequel elle a déjà remporté des épreuves nationales, comme à Kreuth en décembre dernier. Sa dernière apparition internationale en compétition remontait à mai 2017, lors du CDI 3* de Mannheim, en Allemagne, associée à Sir Simon NRW (Westph, Samarant x Florestan I).

La dresseuse a été l’un des piliers de l’équipe allemande à la fin des années 90 et au début des années 2000. Avec son cheval de l’époque, Rusty 47 (LWB, Rebuss x Akzent), elle a participé à deux olympiades avec succès, remportant deux titres olympiques par équipes et se classant troisième en individuel à Sydney en 2000, avant de remporter l’argent quatre ans plus tard à Athènes. Dans un article publié par Eurodressage à l’occasion du confinement décrété pour endiguer la pandémie de coronavirus, elle a notamment déclaré que l’un des regrets dans sa vie est “d’avoir échoué à obtenir l’or à Athènes pour 0,03%”. Le couple a également participé à quatre championnats d’Europe consécutifs. Avec l’alezan, elle remporte l’or à trois reprises par équipes (à Verden en 1997 et 2001 et Arnhem en 1999). Ils sont sacrés double champions d’Europe en individuel (Verden en 2001 et Hickstead en 2003) et glanent l’argent en 1999. Le couple est également de la sélection nationale pour deux Jeux équestres mondiaux, à Rome en 1998 et Jerez de la Frontera en 2002, ramenant à chaque fois l’or par équipes et le bronze en individuel. Enfin, le duo s’est illustré sur le circuit hivernal de la Coupe du monde, remportant la finale en 2001 et 2002, respectivement à Aarhus et Bois-le-Duc. Leur carrière aura cependant été entachée par un test de dopage positif lors de la finale de la coupe du monde de Göteborg, en 2003, entrainant leur disqualification. En 2005, Rusty est retiré du sport et a tranquillement terminé sa vie au pré. Il est mort en 2013, à l’âge de vingt-cinq ans. Le hongre a permis à Ulla Salzgeber de lancer sa carrière et de devenir l’une des meilleures cavalières de dressage germaniques.

Equitation

Le circuit du Grand National de saut d’obstacles est de retour

IL Y A 30 MINUTES

Ulla Salzgeber est ensuite retournée sur les rectangles avec Herzruf’s Erbe (Rhein, Herzruf x Caletto I). L’alezan a effectué l’intégralité de sa carrière internationale avec l’Allemande, entre 2008 et 2015, remportant de nombreuses victoires jusqu’en CDI 5*. Ils se sont également classés troisièmes lors de la finale de la Coupe du monde à Leipzig en 2011. 

Enfin, Ulla Salzgeber s’est illustrée avec Sir Simon NRW, qu’elle a débuté au niveau St-Georges. Avec cet hongre, elle a ensuite concouru jusqu’en CDI 4*, avec notamment une deuxième place dans le Grand Prix Spécial de Genève en 2016, avant de mettre un terme – qui s’est avéré être provisoire – à sa carrière internationale. Le hongre de douze ans poursuit désormais sa carrière sportive avec l’Autrichienne Astrid Neumayer.

Equitation

Les cinq victoires qui ont marqué la carrière de Charlotte Dujardin

HIER À 14:00
Equitation

Dieu Merci van T&L, la nouvelle potentielle monture olympique d’Éric Lamaze

HIER À 13:12
Dans le même sujet
Equitation
Partager avec
Copier
Partager cet article