L’échéance majeure pour les cavaliers tricolores en 2021 sera les Jeux olympiques de Tokyo, reportés à cet été en raison de la pandémie de coronavirus. L’évènement se déroulera du 23 juillet au 8 août 2021 et pour la première fois, trois équipes de France sont qualifiées dans les trois disciplines des sports équestres : saut d’obstacles, concours complet et dressage. C’est d’ailleurs les épreuves de dressage qui ouvriront le bal de la quinzaine olympique, du 24 au 28 juillet, suivi par le concours complet du 29 juillet au 2 août. Le saut d’obstacle conclura ces Jeux, du 3 au 7 août 2021. Les représentants de l’Hexagone auront à cœur de briller en terres nippones et de défendre leurs titres acquis par équipes en concours complet et en saut d’obstacles à Rio de Janeiro en 2016. Concernant le triathlon des sports équestres, Astier Nicolas avait également décroché au Brésil une breloque argentée en individuel. Cette année, seulement trois cavaliers composeront les équipes, mais nul doute que la bataille fera rage pour pouvoir être du voyage au Japon. Concernant le saut d’obstacles, les heureux élus devraient être connus le 27 juin, à l’issue du CSIO 5* de Rotterdam, ou du moins quelques jours plus tard après un examen vétérinaire de tous les chevaux en lice.
Deuxième échéance d’envergure pour les cavaliers de saut d’obstacles et de dressage : les championnats d’Europe. Initialement programmés à Budapest puis supprimés du calendrier en raison du report des JO, la Fédération équestre internationale (FEI) a finalement entendu les cavaliers, chefs d’équipes et propriétaires qui souhaitaient que les Européens soient maintenus. Ces derniers seront organisés en Allemagne, à Riesenbeck dans les écuries de du quadruple médaillé olympique Ludger Beerbaum pour le saut d’obstacles, tandis que les dresseurs auront rendez-vous à Hagen dans les installations de la famille Kasselmann. Ces deux échéances sont respectivement inscrites calendrier de la FEI du 30 août au 4 septembre et du 7 au 12 septembre 2021. Une nouvelle qui avait enthousiasmé les cavaliers concernés, heureux d’avoir un objectif sportif supplémentaire en ligne de mire après une saison 2020 compliquée sans réelle grande compétition. Pour rappel, lors des derniers Européens Longines qui s’étaient tenus en 2019 à Rotterdam, les Vestes Bleues avaient pris la quatrième place par équipes en saut d’obstacles et une dixième place collective en dressage.
Avant cela, les cavaliers tricolores de saut d’obstacles auront à cœur de briller sur le circuit des Coupes des nations Longines, qui s’avérera également être une bonne préparation pour les deux rendez-vous évoqués précédemment. Le calendrier a été révélé et, si tous les CSIO peuvent avoir bien lieu, les quatre premières étapes de cette Division 1 européenne permettra à la France de marquer des points : à domicile sur la magnifique piste en herbe de La Baule du 13 au 16 mai puis de Saint-Gall du 3 au 6 juin, avant de concourir sur le sable de Sopot du 17 au 20 juin et de Rotterdam la semaine suivante, du 24 au 27 juin. Si l’objectif est bien évidemment de se qualifier pour la finale de Barcelone et de se maintenir en Division 1, ce circuit permettra au chef d’équipe Thierry Pomel d’observer les différents couples en lice pour les JO et mener à bien le processus de sélection. “Naturellement, je présenterai notre meilleure équipe possible à La Baule, où nous espérons concourir devant le plus large public possible, parce que ce rendez-vous nous tient évidemment très à cœur. Nous enchaînerons avec Saint-Gall, où le terrain, très bien rénové il y a quelques années, nous réussit très bien (en Suisse, la France est double tenante du titre de l’épreuve par équipes, s’étant imposée en 2018 et 2019, ndlr). Puis nous aurons l’opportunité de sauter deux Coupes des nations sur sable et sur des pistes plus réduites, à Sopot et Rotterdam, ce qui est important pour la préparation des Jeux olympiques de Tokyo et des championnats d’Europe de Riesenbeck, puisque ces deux grands rendez-vous se disputeront sur cette surface. J’aurai besoin de tester certains chevaux sur ces pistes-là”, avait alors déclaré Thierry Pomel à GRANDPRIX.
Equitation
Le cheval au centre de toutes les attentions avant un concours
17/09/2021 À 09:20
Malheureusement pour les complétistes, après l’annulation de leur championnat d’Europe 2021 initialement programmé au cœur du Haras du Pin, ces derniers n’avaient pas été reprogrammés. La mobilisation des cavaliers – dont Maxime Livio et Michael Jung notamment, qui appelaient à une reprogrammation du rendez-vous continental à Avenches –, chefs d’équipes, entraîneurs et propriétaires, soutenus par la plupart des fédérations nationales concernées a été entendue. Dans un communiqué de presse, la FEI a annoncé que son conseil d’administration, réuni en décembre en visioconférence, avait décidé de rouvrir le processus de candidature pour ces championnats. Les fédérations nationales et organisateurs ont jusqu’au 15 janvier 2021 pour postuler. Le conseil d’administration de la FEI prendra sa décision lors de sa téléconférence de mars 2021. Si cela se concrétise, cela serait alors une excellente nouvelle pour les cavaliers de concours complet. En 2019 à Luhmühlen, les Tricolores avaient pris la quatrième place par équipes.
Equitation
"Mettre les chevaux dans les meilleures conditions" : au cœur des installations de Valkenswaard
31/08/2021 À 08:00
Equitation
Boudot suspendu six mois supplémentaires et absent pour le Prix de l'Arc de Triomphe
13/08/2021 À 10:47