C’est une affaire qui a débuté en octobre 2017 pour la cavalière Suisse Nadja Peter Steiner, membre du cadre élite de saut d’obstacles helvétique. Lors du CSI 3*-W de Tétouan, au Maroc, des traces la substance prohibée O-Desmethyltramadol ont été détectées sur sa jument Saura de Fondcombe. Ce métabolite de l’antalgique Tramadol est utilisé exclusivement en médecine humaine et interdite pour les chevaux. Or, l’implication d’un tiers n’avait pas pu être clairement prouvée lors de la procédure ouverte par la Fédération équestre internationale (FEI), d’où la suspension de la cavalière. Le 24 février 2020, elle avait été reconnue coupable de dopage sur Saura de Fondcombe par le Tribunal de la FEI, qui lui avait infligé une suspension de deux ans. Nadja Peter Steiner avait alors interjeté un recours devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), qui lui a donné raison. Sa suspension est ainsi levée avec effet immédiat, et la Suissesse peut dès à présent participer à des compétitions, tant au niveau national qu’international. 
“La FEI a enfin reconnu que je n’avais pas utilisé de médicament non-autorisé. Après avoir recouru devant le TAS, nous avons examiné à la loupe tout le déroulement d’octobre 2017, depuis le départ de Bois-le-Roi près de Paris où se trouvait mon cheval jusqu’au contrôle de dopage à la fin du concours de Tétouan. Et si nous n’avons toujours pas de preuve irréfutable sur la source des traces de Tramadol dans le sang de Saura de Fondcombe, il existe cependant diverses hypothèses sur la manière dont cela aurait pu se produire. L’une d’entre-elles était le contact avéré avec un employé de l’organisateur alors qu’une autre tendait à tabler sur l’ingestion de foin contaminé par l’urine d’une personne de notre team ayant auparavant pris du Tramadol. Dans le cadre de la procédure de recours, et après avoir passé le déroulement en revue avec ses propres experts, la FEI a désormais considéré que la deuxième hypothèse était la plus vraisemblable. Cette personne avait et a toujours ma totale confiance”, a réagi Nadja Peter Steiner, soulagée. 
Saura de Fondcombe, jument Selle Français désormais âgée de quatorze ans, n’a plus concouru depuis le CSI 5*-W de Bordeaux en février 2019. Associée à Nadja Peter Steiner depuis 2015, le couple a remporté le bronze par équipes lors des championnats d’Europe Longines de Göteborg, en 2017. 
Equitation
Boudot suspendu trois mois après sa mise en examen pour viol
14/05/2021 À 20:30
Equitation
Boudot mis en examen pour viol
12/05/2021 À 15:08
Equitation
Visé par une nouvelle plainte pour viol, Boudot en garde à vue
10/05/2021 À 18:59