Eurosport

Le Longines Global Champions Tour pose ses valises à Miami Beach

Le Longines Global Champions Tour pose ses valises à Miami Beach

Le 17/04/2019 à 17:59Mis à jour Le 17/04/2019 à 18:00

Le Longines Global Champions Tour et sa League (GCT/GCL) continue sa route. Après Mexico, le circuit s'installe à Miami. La troisième étape promet un spectacle séduisant puisque les meilleurs cavaliers mondiaux seront réunis à l'image d'Éric Lamaze, Daniel Deusser, ou encore la tenante du titre Edwina Tops-Alexander.

Le Longines Global Champions Tour/ Global Champions League débarque dans la capitale floridienne. Cette troisième étape va offrir, en plus d’images exceptionnelles de chevaux semblant sauter au-dessus des vagues de l’Altantique, une lutte sportive de haut niveau.
 
L’année dernière, l’Australienne Edwina Tops-Alexander a remporté le Grand Prix final de cette étape en selle sur sa merveilleuse jument California, avec une avance de plus de trois secondes sur son poursuivant, le Qatarien Bassem Mohammed. L’Océanienne revient à Miami accompagnée de la même monture afin de réaliser l’exploit de remporter le Grand Prix deux fois de suite. Mais bien d’autres pourraient la priver de cette réédition.
 
Parmi ses principaux concurrents se trouvent les États-Uniens venus en nombre devant leur public. McLain Ward sera particulièrement redoutable avec ses deux montures HH Azur et Contagious. Si la première a remporté le 30 mars dernier le Grand Prix d’un CSI 5* de Wellington, le second a permis aux États-Unis de s’imposer dans la Coupe des nations du CSIO 4* début mars, toujours sur les pistes floridiennes. Margie Goldstein-Engle sera elle aussi à surveiller avec son généreux Royce qui a fait une excellente saison l’année dernière sur ce circuit. En plus des Américains, un Canadien essaiera également de tenir la dragée haute à l’Australienne : Éric Lamaze. Ce dernier qui a été éloigné des pistes depuis septembre 2018, revient progressivement au plus haut niveau. Il sera ainsi présent à Miami avec ses deux chevaux de tête Chacco Kid, qui a pris la douzième à un Grand Prix CSI 5* le 30 mars dernier à Wellington et sa merveilleuse Fine Lady 5, médaillée de bronze aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, qui elle aussi retrouve les concours internationaux au fur et à mesure.
 
Côté européen, la Belgique sera comme souvent la mieux équipée avec huit cavaliers parmi lesquels le gagnant et son dauphin du Grand Prix CSI 5* de Doha, Pieter Devos et Nicola Philippaerts. Sera aussi présent le vainqueur de la précédente étape mexicaine, Jerome Guéry qui comptera à nouveau sur Quel Homme de Hus pour l’emmener sur la plus haute marche du podium.
Juste derrière les Belges, les Néerlandais et les Suédois seront aussi présents en nombre. Ainsi, des cavaliers comme Peder Fredricson, troisième de la finale Coupe du monde de Göteborg, ou encore Harrie Smolders, troisième du Grand Prix de Mexico, devraient se montrer dangereux. Il faudra aussi se méfier de l’Allemand Daniel Deusser et son compatriote Christian Ahlmann, tous deux habitués des bons résultats sur le circuit privé, mais également le jeune Bertram Allen qui retrouve sa merveilleuse grise Molly Malone V en pleine forme.
 
Pour la France, seuls deux représentants ont fait le déplacement jusque sur la côte Est américaine : Simon Delestre et Kevin Staut. Le premier comptera sur Ucello de Will, sixième du Grand Prix de Mexico, et Filou Carlo Zimmequest, qui ne cesse de se classer dans des épreuves intermédiaires. Le second sera lui aussi accompagné des mêmes complices qu’à Mexico, Calevo 2 et Edesa’s Kzoom van de Wittemoere. Contrairement au Lorrain, le meilleur cavalier français n’espèrera pas les mêmes résultats que le week-end dernier mais essaiera au contraire de faire progresser ses chevaux sur le sable floridien.

0
0