Eurosport

Marcus Ehning a démarré en force au CSI 5* de Bâle

Marcus Ehning a démarré en force au CSI 5* de Bâle

Le 12/01/2018 à 21:23Mis à jour Le 12/01/2018 à 21:24

La neuvième édition du CSI 5* de Bâle a débuté hier dans l’enceinte du complexe Saint Jacobs Hall. Premier CSI 5* de l’année, l’étape suisse est l’une des dernières occasions pour les cavaliers d’engranger des points et ainsi espérer se qualifier pour la finale de la Coupe du Monde de Bercy, en avril prochain. Résumez de cette première journée de compétition.

L’épreuve majeure de jeudi fut celle du soir. Et si les Suisses se sont illustrés dans cette manche à 1,50m, c’est l’Allemand Marcus Ehning et son valeureux Prêt à tout qui se sont imposés. Le célèbre pilote et le Selle Français de quinze ans ont réalisé un parcours parfait en 62’’08. Les deux complices devançant leurs poursuivants de plus de deux secondes, ont signé une indiscutable victoire. Les cavaliers helvètes ont cependant réalisé une belle performance et se sont adjugés les deuxième, quatrième, et cinquième rangs de ce classement. Bryan Balsiger et le gris Clouzot de Lassus, dauphins de l’épreuve, ont bouclé leur parcours en 64,16’’. Martin Fuchs en selle sur Cool Easy (quatrième) et Janika Sprunger associé à Aris Cms (cinquième) sont quant à eux rentrés avec des chronomètres de 64,64’’ et 64,76’’. Le Britannique Michael Whitaker aux rênes de sa jument JB’s Hot Stuff (64,27’’) est venu jouer les troubles fêtes et est parvenu à diviser les trois compatriotes en s’emparant de la troisième marche du podium. La bataille était bien engagée puisque les quatre concurrents, tout comme Simon Delestre les talonnant de près, passent la ligne d’arrivée dans la même seconde.

Le meilleur Français de l’épreuve, sur son fils de Chacco Blue, le bai de 13 ans Chadino, s’offre lui aussi un parcours parfait en 64,84’’. Le couple finit sixième. Derrière, Olivier Robert et sa fidèle Quenelle du Py se sont montrés moins rapide mais n’ont néanmoins laissé aucune barre au sol. À noter également la jolie dixième place de Roger Yves Bost et de l’étalon Sunshine du Phare sans faute également.

Hier après-midi, le podium de l’épreuve à 1,45m a vu en premier l’Italien Emanuele Gaudiano, qui remporte l’épreuve avec un chronomètre de 56’’29. Le Transalpin a pu compter sur sa jument de neuf ans, Carlotta. Bien qu’encore jeune et peu expérimentée, cette dernière lui a offert le parcours sans-faute le plus rapide de l’épreuve. Felix Habmann associé à son complice Cayenne Wz décroche la deuxième place et passe la ligne d’arrivée en 57’’99. Le pilote britannique Robert Smith et le gris Climano E (58’’58) complète le podium. Chez lui, Bryan Balsiger en selle sur Poppee de Damvil par Quidam de Revel décroche la quatrième place (58’’85). Il est talonné de près par Phillipe Rozier (58’’94) et son Selle Français Rêveur de Kergane.

Il faut descendre au dix-septième et dix-huitième rangs pour retrouver deux autres Français ; Olivier Robert avec Tempo de Paban et Simon Delestre juché sur son fidèle Chesall Zimequest sont nettement moins rapides que leur compatriote mais réalisent tout de même chacun un parcours parfait.

En confiance à domicile, Alain Juffer enlève le concours à 1m40 avec la baie de douze ans Samira (53’’70). En selle sur Corrada, Harrie Smolders (55’’06) arrache la deuxième place à l’italien Luca Maria Moneta et sa jeune Ambra, pour quelques dixièmes seulement (55’’17). Les deux Tricolores, Olivier Robert associé à Forest Gump et Aldrich Cheronnet engagé avec le Selle Français de dix ans Uris de la Roque, termine cinquième et sixième de l’épreuve.

0
0