Eurosport

Martin Fuchs s’impose dans la Coupe du monde de Bâle

Martin Fuchs s’impose dans la Coupe du monde de Bâle

Le 13/01/2019 à 18:05

Seuls trois cavaliers ont pu accéder au barrage de ce Grand Prix de Bâle, servant pour la première fois de dixième étape au circuit Coupe du monde. Martin Fuchs, dernier à s’élancer avec Clooney, a coiffé au poteau un Marc Houtzager plus prudent, tandis que Pieter Devos a été pénalisé de 4 points. Les Français peinent à tirer leur épingle du jeu.

Le chef de piste, Frank Rhotenberger, ne s’est pas assoupli en dessinant le parcours de ce Grand Prix Coupe du monde de Bâle. Il a de nouveau proposé une épreuve technique au chronomètre serré, où la moindre faute ne pardonnait pas. Ainsi, les sans-faute ont été rares : quatre couples n’ont laissé aucune barre à terre, mais ont été pénalisés d’un point de dépassement de temps, si bien que seuls trois cavaliers ont coché toutes les cases pour accéder au barrage.
 
Marc Houtzager le premier. Mais en ouvreur, il a dû faire preuve de prudence, aux rênes de Sterrehof’s Calimero, pour boucler cette deuxième manche sans faute. A sa suite, Apart, sous la selle du Belge Pieter Devos, est un peu court dans le double, ce qui le mène à faire tomber l’avant-dernier obstacle. Dernier à entrer en piste, le Suisse Martin Fuchs donne le meilleur et franchit la ligne d’arrivée avec une grosse seconde d’avance sur son concurrent néerlandais. Associé à Clooney, il remporte ainsi le Grand Prix de Bâle pour la deuxième année consécutive, tandis qu’il engrange des points lui permettant de se qualifier pour la finale de la Coupe du monde, prévue en avril à Göteborg, en Suède.  
 
Les Français ont moins de succès. Parmi les premiers à fouler la piste de la halle Saint-Jacques, Philippe Rozier écope de huit points malgré le tour propre de Cristallo A LM. Même résultat pour Simon Delestre, qui montait une Ulane Belmanière poussive. Kevin Staut, aux rênes d’un Lorenzo qui semble impressionné par les obstacles, sort de piste avec 16 points au compteur. Ce qui ne l’empêche toutefois pas de rester parmi les dix-huit meilleurs cavaliers du circuit indoor, avec 51 points.

0
0