Bon choix pour Pierre Volla, Marine Subileau et Nicole Favereau. Tous les trois avaient choisi le sud et le soleil de l’Espagne pour faire leur rentrée, accompagnés de leurs chevaux de tête. C’est donc au CDI 3* de Valence qu’ils se sont rendus. Le dresseur, membre de l’équipe de France aux derniers Jeux olympiques, est venu avec son explosive Badinda Altena. De son côté, Marine Subileau avaient misé sur ses deux chevaux évoluant au niveau Grand Prix, le plus haut : Talitie et Osado 04. Quant à Nicole Favereau, sa mère, elle a fait le déplacement avec sa jeune Gisengue. 
Et tous les trois ont commencé très fort. Vendredi, ils sont ainsi tous les trois monté sur le podium du Grand Prix. Nicole Favereau s’imposant avec la moyenne de 69.880%, devant Marine Subileau sur Talitie (68.820%). Pierre Volla ferme la marche avec la note finale de 68.800%.
Mais le Rhônalpin a vite pris sa revanche. Samedi, il s’impose ainsi dans le Grand Prix Spécial en décrochant la moyenne de 70.961%. Marine Subileau prend la troisième place avec Talitie (68.314%), derrière l’Espagnol Cristobal Belmont Roldan sur Diabolo II de Laubry, seul cavalier non-français à décrocher un podium dans l’une des plus belles épreuves de ce CDI 3* 
Equitation
"L'émotion à l'état pur" : Les cavaliers du Longines Global Champions Tour ont brillé à Monaco
09/07/2022 À 08:15
Enfin dimanche, Nicole Favereau et Marine Subileau ont continé à faire parler d’elle. La mère a ainsi remporté la Reprise Libre en Musique avec sa jolie alezane, juste devant sa fille, qui montait cette-fois ci Osado 04.
Des résultats qui ont évidemment réjoui les deux dresseuses. “Ginsengue s’est montrée très à l’écoute et était très appliquée durant tout le week-end”, a savouré Nicole Favereau. “Notre objectif cette saison est d’atteindre les 72 % sur les Grand Prix.” “Talitie s’est très bien comportée et a déroulé un magnifique Grand Prix avec de très beaux passages et piaffers. Osado 04, lui, a bien confirmé sa précédente victoire à Nice et a montré de beaux progrès”, a pour sa part noté Marine Subileau. Quant à Pierre Volla, il est un peu plus critique. “Badinda est toujours un peu tendue lors de ses premières sorties. Elle fait un Grand Prix avec des fautes mais un beau travail au galop. Son Grand Prix Spécial a encore des choses à améliorer, mais elle prend quand même une belle première place !” Pour ces trois-là, la suite de la saison s’annonce plutôt bien !
Equitation
"La priorité? Le bien être des chevaux": Plongée dans les coulisses du Grand Prix Longines de Mexico
07/05/2022 À 06:39
Equitation
Staut, un premier passage sans faute au Saut Hermès
20/03/2022 À 21:05