Il faut remonter loin dans les archives de la Coupe du monde de dressage pour trouver un cavalier français victorieux sur le circuit roi de la discipline. Meilleure cavalière tricolore au classement mondial Longines, Morgan Barbançon-Mestre a remporté dimanche après-midi l’étape de la Coupe du monde de Budapest en selle sur Sir Donnerhall II. La dernière victoire tricolore remontait à 2015, lorsqu’Alexandre Ayache s’était imposé à Brno avec Lights of Londonderry.
Déjà vainqueur samedi du Grand Prix du CDI-W de Budapest, le couple est de nouveau monté dimanche sur la plus haute marche du podium, à l’issue du Grand Prix Libre en Musique, support de la Coupe du monde. Cette victoire leur a permis de prendre la tête du classement provisoire du circuit. “Déjà hier, Gus (le surnom donné à l’étalon par sa cavalière, ndlr) a été formidable. Deux juges nous notent à plus de 74%, ce qui nous permet d’obtenir une moyenne de 72,457, notre meilleure moyenne sur un Grand Prix de CDI-W”, expliquait Morgan.
Auteurs dimanche d’une nouvelle reprise sans faute notée à 76,575%, Morgan et Sir Donnerhall ont profité des progrès réalisés par l’étalon ces derniers mois, notamment dans l’exécution des piaffers. Particularité du circuit Coupe du monde de dressage sur la ligue d’Europe de l’Est, le coefficient de difficulté appliqué sur les ligues ouest-européenne et américaine n’est pas appliqué. “En Europe de l’Ouest, je pense que la note d’aujourd’hui aurait été encore meilleure, tant la reprise proposée présentait un degré élevé de technicité. Ce résultat est de bon augure donc pour la suite”, s’est amusé la cavalière.
Tokyo 2020
"Celle-la a une saveur particulière" : bronzés, les cavaliers Bleus peuvent savourer
IL Y A 28 MINUTES
La suite justement, ce sera la Coupe du monde de Lyon, que Morgan affectionne particulièrement. “L’étape de la Coupe du monde de Lyon est incontestablement le concours que je préfère. Le soutien chaleureux du public peut donner des ailes aux cavaliers tricolores”, commente-t-elle. Rendez-vous alors entre Rhône et Saône les 29 et 30 octobre. Morgan Barbançon-Mestre devrait ensuite courir la Coupe du monde de Salzburg, en décembre. Son objectif est une qualification pour la finale du circuit à Göteborg. La cavalière participerait alors à sa quatrième finale de Coupe du monde FEI. En 2015, associée à son ancienne monture Painted Black, l’amazone avait terminé huitième, son meilleur classement jusqu’à présent.
Tokyo 2020
La France en bronze au concours complet : revivez le passage en saut d'obstacles de Six en vidéo
IL Y A 2 HEURES
Tokyo 2020
Après l'or de Rio, les cavaliers français en bronze sur le concours complet par équipes
IL Y A 3 HEURES