Du mieux pour l'équitation tricolore. Avec un point de retard sur les quatre meilleures nations, les Français peuvent toujours prétendre à un titre olympique par équipes mercredi, qui leur échappe depuis 1976. Un vrai rayon de soleil. Deodoro, coincé entre le 25e bataillon de logistique, le 2e régiment de gardes à cheval et le 1er bataillon d'infanterie mécanisée, était jusque-là le théâtre d'un huis clos cauchemardesque au coeur de Rio.
D'abord, il y a eu le forfait de Simon Delestre, le N.2 mondial, en raison de la blessure de son cheval. Ensuite, Pénélope Leprévost, la N.4 mondiale, s'est fait éliminée en individuel lors du premier jour des qualifications. Horrible. Mais l'espoir est revenu mardi, bien lancé par le passage encourageant de Philippe Rozier (Rahotep de Toscane). Le cavalier a su dompter les barres, mais s'est fourvoyé dans une large rivière qui coulait piégeuse au milieu du parcours. "Il y a un gros caisson devant la rivière et les chevaux ne voient pas l'eau, ils ne peuvent pas juger ce qu'ils sautent", a expliqué Rozier, le remplaçant de Delestre. "Je n'aime pas."
Je sers à un truc
Rio 2016
Saut d'obstacles: Bost, Staut et Rozier qualifiés pour la finale B
19/08/2016 À 15:21
Mais, aiguillés par les retours des premiers cavaliers, Staut puis Bost rendaient des copies impeccables, tout juste ternies par la pénalité de temps de ce dernier. "J'espère que cela ne va pas nous coûter la médaille à la fin", pestait avec le sourire le Francilien. "La jument était du tonnerre. Les autres ont été magnifiques. Dommage pour la rivière au début."
Et puis le film d'horreur a définitivement tourné à la mignonne comédie familiale avec le sans faute de Leprévost et Fleur de Mariposa, limitant la France à un seul point (5e). "C'est génial, il fallait que le sans faute serve", s'est libéré la cavalière, soulagée après des moments de doute. "Je ne sais plus où est ma place", s'est-elle confié. "Est-ce que je sers à quelque chose? Maintenant, je sers à un truc. Il y avait un sans faute à faire pour les aider." Et heureusement, parce que devant, Brésiliens, Allemands, Néerlandais et Américains ont dominé le parcours, offert de jolis sans faute à leur nation (toutes à 0 point) en attendant l'épisode II mercredi. Et cette fois sans rivière au milieu.
Rio 2016
Avec une 2e médaille en or, l'équitation française brille de mille feux
17/08/2016 À 15:14
Rio 2016
Saut d'obstacles: la France qualifiée pour le 2e tour
16/08/2016 À 17:17