Eurosport

Valdocco des Caps change de cap

Valdocco des Caps change de cap

Le 12/02/2020 à 15:00Mis à jour

L’Espagnol Sergio Alvarez Moya l’a annoncé sur son compte instagram : Valdocco des Caps, l’ancien crack du Tricolore Guillaume Foutrier évoluera désormais sous sa selle. Une bonne nouvelle pour le cavalier hispanique, qui a perdu sa meilleure cartouche, Jet Run, il y a à peine quelques semaines.

Bien connu du public français pour ses performances remarquées sous la selle de Guillaume Foutrier la saison passée, le Selle Français Valdocco des Caps vient enrichir le piquet de Sergio Alvarez Moya. Mardi 11 février, l’Espagnol a souhaité la bienvenue à son nouveau protégé sur son compte Instagram. 

Formé dans ses jeunes années par son co-naisseur Guillaume Foutrier, Valdocco des Caps avait été cédé à Alexandre de Rothschild en 2015. Le Selle Français, fils de Number One d’Iso, un temps monté par Guillaume Foutrier, mais surtout aperçu sous les commandes de Nicolas Delmotte, avait à des épreuves réservées aux chevaux de six et sept ans avec son nouveau propriétaire. 

En 2016, après seulement un an aux côtés d’Alexandre de Rothschild le bouillonnant bai avait regagné les écuries de son pilote d’origine, pour ne plus les quittées jusqu’à l’année dernière. Et c’est en compagnie du Nordiste que le petit-fils de Quidam de Revel avait fait sensation au plus haut niveau. Délicat, plein de sang, et pouvant compter sur des moyens démesurés, Valdocco des Caps s’était classé septième de sa première étape de la Coupe du Monde Longines, à Lyon, en 2018, avant de porter haut le drapeau tricolore. Sur la grande piste en herbe de St Gall en 2019, le puissant bai, désormais âgé de onze ans, avait offert à la France la première place de la Coupe des Nations Longines, au terme d’un barrage spectaculaire. 

Lauréat de deux Grands Prix CSI 4* à l’Hubside Jumping de Saint Tropez, dans le Sud de la France, Valdocco des Caps représentait l’un des meilleurs atouts pour le clan tricolore. Si la paire n’avait pas défendu les couleurs françaises lors des championnats d’Europe Longines de Rotterdam, il n’en restait pas moins qu’elle demeurait l’une des options de Thierry Pomel pour les Jeux Olympiques de Tokyo. Mais Valdocco des Caps s’est envolé pour l’Irlande, en septembre dernier.

Sous la selle de Cian O’Connor, le Selle Français a peiné à briller. La meilleure performance du duo restera une troisième place dans une épreuve à 1,45m, lors du CSI 2* Opglabbeek début décembre. Après deux Grands Prix décevants outre-Atlantique, conclu avec treize points de pénalités et une élimination, le duo s’est séparé.

L’Irlandais a en effet donné les rênes de son hongre bai à Sergio Alvarez Moya, quelques semaines après que ce dernier a dit au revoir à son formidable Jet Run, vendu à l’élève de Rodrigo Pessoa, Karen Polle, en vue des prochains Jeux Olympiques de Tokyo. De son côté, Houdini van de Dijk, un hongre KWPN de huit ans par Vigo d’Arsouilles, a fait le chemin inverse. Jusque là monté par l’Espagnol, le bai brun a rejoint le piquet de Cian O’Connor.