ERC

Comment j’ai remporté le titre ERC*. Par Chris Ingram

Comment j’ai remporté le titre ERC*. Par Chris Ingram
Par ERC

Le 02/12/2019 à 12:00Mis à jour Le 02/12/2019 à 16:38

Chris Ingram et Ross Whittock ont ajouté leur nom à une longue liste d'illustres vainqueurs du FIA European Rally Championship* suite à une dernière spéciale décisive face à Alexey Lukyanuk et Alexey Arnautov au Rally Hungary le mois dernier, au volant de leur Toksport WRT ŠKODA Fabia R5.

Dépendant d'un budget vital généré via une campagne de collecte de fonds lancée par sa mère Jo pour finir la saison, Ingram révèle comment il a rebondi après avoir perdu le titre ERC1 Junior en août pour devenir le premier Britannique depuis Vic Elford en 1967 à remporter ce titre régional convoité. Le pilote de 25 ans n'a pourtant gagné aucun rallye, ce qu'il est prompt à minimiser.

“Nous avons eu des opportunités de victoire, mais le titre ERC1 Junior était notre priorité pour les six premières manches, et j'avais toujours à l'esprit le fait qu'il fallait éviter l'accident car nous n'avions pas d'argent et cela aurait été la fin,” relate Ingram. “J'ai simplement essayé d'être aussi constant que possible, d'obtenir des résultats solides toute l'année, et cela a payé. Je me moque que nous n'ayons pas gagné de rallye, nous avons remporté le titre et personne ne peut nous enlever ça. J'ai toujours pensé que j'avais la vitesse et la rapidité pour m'imposer.”

D'une Twingo au tango
“C'est fou, mais il y a cinq ans, je pilotais une Renault Twingo R2, et c'est mon père qui m'aidait à préparer la voiture sur les rallyes,” se remémore Ingram. “Cinq ans plus tard, j'étais dans une ŠKODA Fabia R5, une voiture de pointe, avec Toksport, une écurie de pointe, et je me battais contre des pilotes comme Alexey Lukyanuk, que j'admire depuis longtemps, c'est l'un des pilotes les plus rapides. C'est un rêve, et je suis vraiment fier que ce dur travail ait payé. Mais je n'aurais jamais cru que ça devienne réalité, cela a été une aventure difficile avec beaucoup de hauts et de bas.”

L'objectif d'une vie est atteint
“Être champion d'Europe a toujours été un rêve, et le fait que plus de 50 ans se soient écoulés depuis le dernier titre d'un Britannique rend ça encore plus particulier pour moi,” poursuit Ingram. “C'est l'une des plus grandes choses que je peux accomplir dans ma vie. Le faire si tôt, à 25 ans, j'en suis très fier. Je réfléchis déjà à ce que je peux faire maintenant, quelle est l'étape suivante ? En tout cas, l'ambition de ma vie et mon rêve sont devenus réalité.”

Le tournant
“Je dirais que le Barum Rally a été le tournant,” explique Ingram. “Les cinq premiers rallyes ont été incroyablement difficiles, je me mettais énormément de pression, et par conséquent, j'étais plus lent. Puis au Barum, j'ai juste essayé de me détendre autant que possible. Ma rapidité et mon pilotage normal sont revenus, c'est redevenu facile et nous avons continué ainsi lors des trois derniers rallyes. Ils étaient nos meilleures performances de la saison.”

Un guide particulier
“Tout ça, c'est grâce à l'équipe, Toksport, mais tant de gens nous ont soutenus, surtout Ross qui m'a parfaitement guidé dans chaque virage de chaque spéciale. Il a fait un travail incroyable : si fiable, si concentré. Nous avons une équipe fantastique, je suis simplement très fier.”

Rendez-vous prochainement sur FIAERC.com pour lire les commentaires de Chris Ingram rallye par rallye

*Sujet à la confirmation des résultats par la FIA

0
0