ERC

Double champion ERC3, Bessenyey est de retour

Double champion ERC3, Bessenyey est de retour
Par ERC

Le 07/11/2019 à 12:00Mis à jour Le 08/11/2019 à 11:11

Zoltán Bessenyey va faire son retour en FIA European Rally Championship en héros, cette semaine au Rally Hungary.

Bessenyey a remporté des titres ERC3 consécutifs en 2013 et en 2014, mais a été gravement blessé dans un accident en essais en 2016, année de sa dernière apparition en ERC, à l'Acropolis Rally.

Il a bravement remonté la pente depuis lors mais demeure confiné à son fauteuil roulant en raison de la gravité de ses blessures.

S'il ne prendra pas le volant au Rally Hungary cette année, le Hongrois aidera son compatriote János Vida en s'occupant du roadbook pour ce qui sera sa première participation à une compétition de rallye depuis son accident.

“Je n'ai jamais roulé dans une voiture ainsi, mais c'est assez plaisant,” déclare Bessenyey, qui joue le rôle de copilote dans une Peugeot 208 R2. “Je me sentais très bien lors des essais [mardi]. Je me suis déjà assis du côté droit, et je pense qu'à côté d'un pilote confiant, cela n'a rien d'effrayant. Jani m'écoute, il fait ce que je lui dis. Je suis en quelque sorte un leader dans la voiture, ce qui me convient bien. J'aime vraiment pouvoir mener et gérer l'équipe.”

En plus de sa tâche sérieuse de copilote, Bessenyey profite de son retour en ERC pour retrouver certains de ses anciens rivaux, tel le candidat au titre Chris Ingram, qui courait en ERC3 en 2014.

“Je dois admettre que je soutiens Ingram, et je lui ai dit de rester détendu, car il a la meilleure position au classement général, tandis que les autres doivent attaquer fort,” analyse Bessenyey. “Il a répondu que c'était facile à dire, mais qu'il n'avait jamais participé à une course si difficile sur asphalte et qu'il avait un peu peur, même s'il essaie d'y aller à son propre rythme.”

Bessenyey n'exclut pas de nouvelles participations à des rallyes à l'avenir. “Je m'attends à ce que nous sortions de la voiture fatigués mais avec la sourire au bout de ces deux jours. Si c'est le cas, nous pourrions continuer. J'adorerais faire ça.”

Photo :Rallyhungary.com

0
0