ERC
Rallye des Açores

Entre Breen et Kajetanowicz, le duel tient toutes ses promesses

Partager avec
Copier
Partager cet article

Craig Breen (Peugeot) au Rallye des Açores 2015

Crédits ERC

ParERC
05/06/2015 à 20:21 | Mis à jour 05/06/2015 à 21:00

RALLYE DES AÇORES - Craig Breen (Peugeot 208) a bouclé l'étape 1 en leader, vendredi, 2"3 devant Kajetan Kajetanowicz (Ford Fiesta).

La bataille a été incroyablement serré entre Craig Breen (Peugeot 208) et Kajetan Kajetanowicz (Ford Fiesta) vendredi, lors lors de la première journée du Rallye des Açores. Finalement, Breen est repassé en tête dans la toute dernière spéciale du jour, pour 2"3.

Breen avait dû céder les commandes à cause d'un tête à queue lors de son premier passage par Sete Cidades mais une grande adresse de sa part sur cette même spéciale quelques heures plus tard lui a permis de reprendre l'avantage sur Kajetanowicz. "Je n'ai pris aucun risque. J'ai fait en sorte de maintenir la voiture au milieu de la route", a déclaré Breen. "Dès qu'on sort de la trajectoire on s'expose à des risques de crevaison ou de touchette."

Rallye des Açores

Breen remporte un superbe duel contre Kajetanowicz aux Açores

06/06/2015 À 23:16

Magalhaes handicapé par un problème de turbo

Avec une expérience assez faible de ces routes, Kajetanowicz a tout de même été brillant, preuve en est ce meilleur temps sur Sete Cidades 1, où il a admis : "Mon cœur battait à toute allure !" 1'18"6 sépare le pilote polonais du 3e, qui n'est autre que Ricardo Moura. Le septuple champion des Açores a été en proie à des problèmes de frein mais il est resté confortablement installé sur la 3e marche du podium.

Kajetan Kajetanowicz (Ford) au Rallye des Açores 2015

Crédits ERC

Le double vainqueur de l'épreuve, Bruno Magalhaes, a dû changer le turbo de sa Peugeot 208 T16. Il était sorti en pneus "tendre" vendredi matin mais il est probable que les gommes "dur" auraient été plus efficaces. Il a également dépassé une jonction sur Sete Cidades, ce qui l'a obligé à faire marche arrière. Une 4e place n'est donc pas si mauvais résultat dans ces circonstances. Il devance de 1'21''1 un de ses compatriotes, José Pedro Fontes, qui a perdu le pare-choc arrière de sa Citroën DS3 après une petite touchette.

L'ES9 bloquée

Le rallye de Robert Consani continue de bien se dérouler. Classé 6e, le Français a pourtant été quelque peu retardé par Giacomo Costerao (Peugeot 207) qui a bloqué l'ES9 après un incident. Sam Moffett (Fiesta RRC) pointe à la 7e place. Son frère Josh, occupait la 4e place, jusqu'à ce crash à la fin de l'ES4 tandis que Jean-Michel Raoux, qui avait terminé 3e l'an passé, est sortie de la route au départ de la spéciale 7.

Joao Barros est parti à la faute dans l'ES11, bloquant temporairement la route. C'est sur cette même portion qu'Antonin Tlustak (Skoda Fabia) a été contraint à l'abandon.

Jaroslav Orsak (Skoda Fabia) était ravi de rallier pour la première fois l'arrivée de Sete Cidades. Bien qu'il ait tapé un mur dans l'ES9 (endommageant ainsi une des roues arrière), il a complété le top 10 en soirée, derrière les deux premiers pilotes de l'ERC2.

ERC

Les couleurs de Dinkel brillent dans ERC The Stage

29/05/2020 À 04:00
ERC

Belle reconnaissance pour les jeunes stars de l’ERC dans un journal britannique

28/05/2020 À 04:00
Dans le même sujet
ERCRallye des Açores
Partager avec
Copier
Partager cet article

Dernières infos

ERC

Les couleurs de Dinkel brillent dans ERC The Stage

29/05/2020 À 04:00

Vidéos récentes

ERC

KAJTO_LEG2_STE

00:02:32

Les plus lus

Sports mécaniques

"La signature d'Alonso risquerait de provoquer une révolution chez Renault"

IL Y A 14 HEURES
Voir plus