Victor Cartier va entrer dans l’histoire du Championnat d’Europe des Rallyes de la FIA cette saison, lorsqu’il lâchera une Toyota Yaris Rally2-Kit sur les spéciales de l’ERC.
Cartier a débuté sa carrière sur une Yaris de première génération en 2015, mais son passage à l’ERC2 pour 2021 marque une étape importante pour le Français de 24 ans.

« Nous avons deux très beaux championnats en France, à la fois sur le goudron et la terre, avec un haut niveau de pilotage », explique l’intéressé.« Mais j’ai choisi l’ERC parce qu’il y a plusieurs voitures de type Rally2-Kit en compétition et que c’est le meilleur moyen de se comparer avec des autos de la même catégorie. C’est aussi un excellent moyen de progresser et de découvrir quelque chose de différent, d’autres rallyes et d’autres pays. »

Cartier fera ses débuts en ERC lors du 77e Rallye ORLEN de Pologne d’ORLEN, du 18 au 20 juin, et prévoit de disputer les huit manches de l’ERC en 2021.« C’est un défi énorme pour nous », poursuit-il.« Notre principal objectif cette saison est de gagner le titre ERC2. C’est très ambitieux, mais il faut se fixer des objectifs élevés pour progresser. Nous nous concentrons sur l’ERC2 pour cette année et nous irons plus haut la saison prochaine. Mon rêve est de devenir pilote professionnel en Championnat du Monde des Rallyes, et je ferai tout ce qu’il faut pour y parvenir. »

Dans le cadre de ses efforts pour progresser davantage à l’avenir, Cartier précise :« Lorsque je ne pilote pas, je travaille sur ma voiture, j’apporte quelques améliorations et je me prépare pour toutes les épreuves de l’ERC. Je fais aussi beaucoup de sport pour développer ma condition physique. J’analyse mes caméras embarquées et celles des rallyes de l’ERC pour progresser dans la conduite d’une 4RM et apprendre le revêtement spécifique à chaque épreuve. L’ERC occupe 100 % de mon temps. Jusqu’à présent, nous avons effectué plusieurs jours d’essais avec MICHELIN, DONERRE Suspension, ou de notre propre initiative pour améliorer la voiture et mon pilotage. »
Concepteur de sa propre Rally2-Kit pour l’ERC
La Yaris Rally2-Kit de Victor Cartier est une nouvelle venue dans les rangs de l’ERC en 2021. Il détaille ce qui l’a attiré dans cette voiture. « Ma première voiture de rallye était une Toyota Yaris de première génération », dit-il. « Je n’avais pas les moyens de louer ou d’acheter une Rally2 pour progresser. La voie la plus crédible qui s’offrait à moi était le Rally2-Kit. Je venais de terminer mes études d’ingénieur en conception mécanique, l’idée était donc de concevoir et de construire ma propre voiture, une voiture unique et originale. Le choix de la Toyota Yaris était naturel pour moi. »
ERC
Le P1 Racing Fuels Podium Challenge récompense les pilotes de l’ERC
IL Y A 21 HEURES
« Le pilotage de la voiture est très agréable, c’est une bonne auto pour apprendre à conduire une traction intégrale. DONERRE Suspension a réalisé de très bons amortisseurs pour ma Toyota Yaris. L’efficacité des pneus MICHELIN permet d’exploiter le potentiel de la voiture. [Mais] bien que le coût d’utilisation soit inférieur à celui d’une Rally2, notre moteur est une faiblesse en raison de la différence de puissance entre une Rally2 et une Rally2-Kit. Nous espérons que nos amortisseurs DONERRE Suspension feront la différence. »
Cartier, qui a pour copilote Fabien Craen, affrontera cette saison un trio de Swift R4lly S dans la catégorie ERC2. L’Audi A1 quattro de l’équipe EKS JC de Mattias Ekström, conçue en partenariat avec la société sud-africaine Rally Technic, est également éligible pour l’ERC2. L’ancien champion ERC Junior Emil Bergkvist en effectue les essais.
The post Un espoir français se lance en ERC au volant d’une Toyota Yaris appeared first on FIA ERC | European Rally Championship.
ERC
Soria domine et remporte le nouveau Clio Trophy by Toksport WRT
IL Y A UN JOUR
ERC
Les concurrents de l’ERC-MICHELIN Talent Factory impressionnent en Pologne
IL Y A UN JOUR