Eurosport

Ch. Monde : Sabre (F) : Pozdniakova, jeunesse triomphante pour un triplé russe !

Ch. Monde : Sabre (F) : Pozdniakova, jeunesse triomphante pour un triplé russe !

Le 24/07/2018 à 15:15Mis à jour Le 24/07/2018 à 15:16

Exploit de la prometteuse Sofia Pozdniakova qui fait tomber la légende Sofya Velikaya (15-12) en finale des Mondiaux pour s'offrir le titre face à son aînée de de 12 ans.

La Russié réalise même un magnifique triplé avec Yana Egorian qui fini en bronze, tout comme l’Américaine Anne-Elizabeth Stone. Après l’or de Borel et l’argent de Thibus hier, pas de médaille donc pour Cécilia Berder, battue en quarts par la future finaliste.

Velikaya, bourreau de Berder

Du bleu, du blanc et du rouge partout sur le podium, mais pas dans le sens que l’on aurait voulu. Moins de dix jours après la fin du Mondial de football, le sport russe est de nouveau à l’honneur, en escrime cette fois. Si la « Sbornaïa » a été saluée pour son beau parcours sur ses rectangles verts, que dire de la performance des sabreuses sur les pistes chinoises ? La Russie a tout simplement placé trois escrimeuses aux trois premières places du tournoi mondial, ce mardi à Wuxi.

Médaillée d’argent en 2015 et de bronze l’an passé, Cécilia Berder n’accrochera pas un troisième podium mondial à son palmarès personnel. L’escrimeuse d’Orléans, récente finaliste des Championnats d’Europe de Novi Sad, s’inclinant en quarts de finale. Comme il y a un mois en Serbie, c’est la revenante Sofya Velikaya qui s’est érigée en bourreau de la Française (15-13).

La passation de pouvoir

La Russe avait mis sa carrière entre parenthèses pendant près de deux ans pour notamment donner naissance à son deuxième enfant, suite à sa seconde médaille d’argent en individuel aux Jeux Olympiques, glanée à Rio en 2016 après celle de Londres en 2012. Depuis son retour à la compétition, la tsarine renverse tout sur son passage, ou presque.

Une première victoire à domicile à Moscou, puis le sacre européen en juin dernier, son quatrième ! En demies, elle a livré un combat dantesque face à sa compatriote Yana Egorian qui l’avait battue lors de leurs quatre derniers duels. Comme en finale des JO, ça s’est joué à la touche finale, alors que Velikaya menait pourtant 9-4… Mais cette fois-ci, c’est elle qui a touché en dernier (15-14) pour mettre fin à la série.

Choc des générations en finale entre donc d’un côté l’expérimentée Sofya Velikaya (33 ans) et de l’autre, la jeune louve Sofia Pozdniakova (21 ans). La championne d’Europe junior 2017 a signé un parcours remarquable, balayant notamment l’Américaine Anne-Elizabeth Stones (15-6) en demi-finale, jusqu’à aller chercher l’or mondial.

Podzniakova fait une entrée fracassante dans la cour des grandes, c’est la victoire de la relève et ça ressemble à un passage de témoin. Velikaya se contentera donc de l’argent, sa cinquième médaille mondiale (!), la première remontant à 2005, elle n’avait alors que 20 ans. Aujourd’hui, elle écrit tout de même une ligne de plus à son palmarès de légende face à une adversaire qui tentera de faire aussi bien qu’elle.

Brunet et Kharlan vite sorties

La tenante du titre et numéro 1 mondiale, l’Ukrainienne Olga Kharlan, a été stoppée dès les 16es de finale par la Chinoise Yaqi Shao (13-15), qui s’est offert un succès de prestige devant son public avant de s’incliner face à la future vainqueure. Grosse déception pour Manon Brunet, sortie dès les 32es de finale par la Japonaise Risa Takashima (12-15).

Charlotte Lembach a, elle, été éliminée en 16es par la locale Jiarui Qian (11-15). Rebond attendu les 26 et 27 juillet lors de l’épreuve par équipes où la France a obtenu le bronze lors des derniers Championnats d’Europe et du monde.

0
0