Eurosport

Ch. Monde – Sabre (H) : Junghwan Kim encore titré à Wuxi !

Ch. Monde – Sabre (H) : Junghwan Kim encore titré à Wuxi !

Le 22/07/2018 à 18:48Mis à jour Le 22/07/2018 à 18:49

Alors que l'on attendait plutôt, Bongil Gu ou Sanguk Oh, ce sont deux autres Sud-Coréens qui se sont illustrés, ce dimanche à Wuxi (Chine), lors de l'épreuve du sabre masculin.

Junghwan Kim s’est offert le titre mondial aux dépens de l’Américain Eli Dershwitz (15-11), alors que Junho Kim complète le podium en compagnie du Russe Kamil Ibragimov. Le meilleur Français, Boladé Apithy, a quitté la compétition dès les huitièmes de finale.

Wuxi lui sourit. Déjà sacré champion d’Asie ici-même il y a deux ans, Junghwan Kim se plaît décidément bien sur les bords du lac Tai Hu, puisqu’il vient de récidiver à l’échelle mondiale cette fois-ci ! Le Sud-Coréen (N.9) s’est imposé avec la manière, faisant tomber tour à tour Luca Curatoli (15-10), Bongil Gul (15-10), Kamil Ibragimov (15-13), puis Eli Dershwitz en finale (15-11), quatre sabreurs du Top 10, dont son compatriote Gu, numéro 1 mondial ! Auparavant, Junghwan Kim s’était déjà illustré sur la scène olympique, en décrochant le titre par équipes à Londres en 2012, puis le bronze en solo à Rio en 2016.

Pour glaner l’argent, Dershwitz, champion d’Amérique pour la troisième fois à La Havane en juin, a, lui, notamment dominé le Hongrois Aron Szilagyi (15-11) en quarts et Junho Kim sur la touche finale (15-14) en demies. Ce dernier avait stoppée en quarts de finale la belle aventure du Tunisien Farès Ferjani, tombeur du numéro 2 mondial Sanguk Oh (15-8), en 16es.

Des Bleus en manque de réussite

Côté tricolore, c’est guère brillant avec pour meilleur résultat le huitième de finale de Boladé Apithy, battu par Szilagyi (N.5), 10 touches à 15, après avoir dominé Tom Seitz (15-9). Comme leur compatriote, Vincent Anstett et Maxence Lambert sont également tombés en 16es, respectivement face à Junho Kim (12-15) et Curatoli (9-15). Un résultat global décevant toutefois à relativiser, puisque seul Anstett a réalisé une contre-performance sur le papier. On espère que l’union fera la force chez les Bleus et qu’ils sauront se transcender collectivement dans les prochains jours.

Avec dans ses rangs les deux premiers mondiaux et deux autres larrons sur le podium de ces Mondiaux, la Corée du Sud s’affiche comme le favori incontestable de l’épreuve par équipes qui débutera avec les phases éliminatoires le 24 juillet avant les finales du mercredi 25 juillet.

0
0