Escrime

GP Cancún : Kharlan cartonne et Oh, quel coup double !

Partager avec
Copier
Partager cet article

GP Cancún : Kharlan cartonne et Oh, quel coup double !

Crédit: Eurosport

ParBeth Knox
18/12/2017 à 10:13 | Mis à jour 18/12/2017 à 10:13

Dans la foulée de son succès en Hongrie, Sanguk Oh vient d'enchaîner avec une superbe victoire au Grand Prix de Cancún, ce dimanche.

Chez les femmes, l’inévitable Olga Kharlan s’est adjugée l’épreuve la veille, tandis que Cécilia Berder s’empare du bronze, encore.

Oh, on ne l’arrête plus ! Vainqueur il y a deux semaines de l’étape de Coupe du monde de Györ, le Sud-Coréen à récidivé au Mexique. Dans une finale très accrochée, le sabreur de 21 ans a pourtant eu toutes les peines du mondes à venir à bout du Hongrois Aron Szilagyi, qui avait dompté le numéro 1 mondial Bongil Gu (15/13) en demi-finale.

Escrime

Rétrospective Rio 2016 : l’épée masculine française de retour sur le toit du monde

23/06/2020 À 15:31

Alors que le score est de 11/11, Sanguk Oh porte l’estocade et s’envole 14/11, mais Szilagyi n’abdique pas et parvient à égaliser. En vain, Oh l’emporte finalement à la touche décisive (15/14).

La Hongrie réussit décidément très bien au Sud-Coréen qui avait aussi sorti un tireur magyar en demie, en la personne d’Andras Szatmari (15/10). Ce dernier avait quant à lui éliminé en quart Boladé Apithy (15/10), notre meilleur représentant français dans ce tableau masculin.

Déception pour Vincent Anstett, sèchement éliminé en huitièmes de finale par l’Américain Eli Dershwitz (9/15). Les deux sabreurs tricolores avaient partagé la troisième marche du podium sur le sol hongrois.

Berder bronze toujours au Mexique, Errigo épate

Dans l’épreuve féminine, presque sans surprise, l’insatiable Olga Kharlan a une nouvelle fois imposée sa loi. La championne du monde 2017, déjà victorieuse lors des Coupes du monde en Tunisie en mai et en Belgique en novembre, a une nouvelle fois inscrit son nom en lettres dorées, au palmarès du Grand Prix de Cancún cette fois-ci.

Après une demie à couteaux-tirés contre la Russe Yana Egorian (15/14), la belle Ukrainienne a écrasé en finale l’épatante Arianna Errigo sur le score sans appel de 15 touches à 6 !

L’Italienne n’est pas vraiment une novice, c’est qu’on a plutôt l’habitude de la voir briller dans une autre arme : le fleuret. La native de Monza est même double championne du monde de cette discipline (2013, 2014). Mais la grande Transalpine (1,80 m) s’est lancée un pari fou : se qualifier pour les Jeux Olympiques 2020 à la fois en fleuret et en sabre.

Son excellent résultat laisse entrevoir une perspective heureuse à ce défi de taille. En demi-finale, elle s’est imposée à la touche finale face à Cécilia Berder. Comme l’an dernier, la Française se pare de bronze à Cancún, un métal qui colle si bien à la chaude ville mexicaine et ses sublimes plages de sable fin.

Escrime

Guilherme Toldo vise Tokyo : "Une troisième olympiade serait un grand plaisir"

23/06/2020 À 08:51
Escrime

Décompte des points, surface autorisée, esquive et risposte : Tout ce qu'il faut savoir sur le sabre

11/06/2020 À 09:03
Dans le même sujet
Escrime
Partager avec
Copier
Partager cet article