Eurosport

La France championne d’Europe de fleuret masculin à Düsseldorf

La France championne d’Europe de fleuret masculin à Düsseldorf

Le 22/06/2019 à 14:48Mis à jour

Les fleurettistes français ont tenu leur rang lors des Championnats de zone de Düsseldorf en remportant 4 médailles, dont une en or.

Emmenés par un Erwann Le Pechoux toujours aussi indispensable à 37 ans, l’équipe de France masculine a été sacrée championne d’Europe face à l’Allemagne (45-26). Les Bleus sont successivement venus à bout des Pays-Bas, de la Grande-Bretagne et de la Russie, pourtant championne d’Europe en titre.

Le Pechoux, dernier relayeur de l’équipe, a définitivement validé la victoire en mettant à profit l’excellent travail de ses partenaires. Non seulement il a reporté le 6e titre de sa carrière, mais il a remis la France sur le toit de l’Europe un an après la terrible désillusion de Novi Sad, où les fleurettistes avaient terminé au pied du podium.

Déception en revanche pour l’Italie qui a terminé troisième, alors qu’Alessio Foconi a remporté le titre individuel et que Daniele Garozzo a pris l’argent. Lors de ce tournoi, Enzo Lefort a obtenu le bronze. Maxime Pauty a pris la 5e place. Erwann Le Pechoux a fini 16e.

Chez les femmes, les Françaises ont obtenu l’argent par équipe. Anita Blaze, Solène Butruille, Pauline Ranvier et Ysaora Thibus ont été dominées par les Russes en finale (45-32), un adversaire qu’elles avaient pourtant battu trois fois cette année. Après une 2e place en 2012 et 2013, les fleurettistes françaises ont encore une fois raté l’or.

Néanmoins, la victoire face à l’Allemagne en demi-finale est de bon augure pour les JO de 2020, les Bleues ayant déjà terminé deuxième de la première épreuve sélective en mai dernier.

Le titre individuel est revenu à l’Italienne Elisa Di Francisca, à la faveur d’une victoire sur la Russe Inna Deriglazova. Ysaora Thibus a pris le bronze, en compagnie de la Transalpine Alice Volpi. Les autres Françaises ont terminé relativement loin. Solène Butruille a pris la 17e place, juste devant Pauline Ranvier. Anita Blaze, elle, s’est classée 23e.

L’équipe de France a donc fait mieux que l’année dernière à Novi Sad où elle n’en avait reporté qu’une seule : le bronze par équipe chez les femmes.

0
0