L'escrimeur français Romain Cannone, déjà champion olympique et champion du monde de l'épée, assure avoir encore de nombreux titres à décrocher avant l'objectif des Jeux olympiques de Paris en 2024. "J'ai encore plein de choses à gagner", a déclaré Cannone mardi à l'AFP en marge de la présentation du "Team Décathlon", un groupe de sportifs que l'équipementier va accompagner jusqu'à Paris 2024.
"J'ai envie de rester N.1 mondial pendant trois ans si je peux. Je ne suis pas encore champion d'Europe ni champion de France. Je ne suis pas encore passé par cette case. Tant que tu as l'énergie et l'envie, je fonce. Et je sais que j'ai envie de continuer jusqu'à Paris au moins, c'est vraiment mon objectif", a poursuivi l'épéiste. "Mais je sais qu'il y a plein d'autres objectifs avant ça, il y a des petites compètes pour se qualifier en Coupe du monde, les Coupes du monde, les grands championnats..."

Rien ne pouvait l'arrêter : le sacre mondial à l'épée de Cannone en vidéo

Jeux Olympiques
"Paris 2024, c'est déjà dans nos têtes"
26/07/2022 À 06:32
On ne gagne pas des millions, mais j'ai la chance d'avoir des sponsors maintenant
Romain Cannone, 25 ans, avait conquis l'or olympique aux Jeux olympiques de Tokyo à l'été 2021 à la surprise générale, avant de confirmer en devenant champion du monde en juillet dernier. Depuis les JO, l'ancien étudiant en école de commerce a par ailleurs intégré le groupe EDF en tant que contrôleur de gestion et bénéficie d'un contrat de travail aménagé pour son statut de sportif de haut niveau.
"Avant Tokyo, je n'avais jamais eu de sponsor, mes meilleurs sponsors étaient mes parents ! Donc j'ai toujours fait des études", a-t-il expliqué. "Je voulais mettre mon diplôme en valeur pour préparer l'après-carrière. (En escrime), on ne gagne pas des millions, mais j'ai la chance d'avoir des sponsors maintenant et EDF comprend mon projet sportif. Avec l'Agence nationale du sport, ils mettent des contrats en place qui me permettent d'avoir un emploi du temps aménagé."

Romain Cannone, du titre olympique au statut de numéro 1 mondial.

Crédit: Imago

Escrime
Cannone : "Mes grosses émotions, c'était dans l'épreuve par équipes"
25/07/2022 À 17:05
Escrime
Thibus : "Quoi ? C'est fait, enfin ! J'étais choqué quand j'ai décroché l'or"
25/07/2022 À 17:00