Eurosport

Saison 2017-2018 : Le bilan des Bleus

Saison 2017-2018 : Le bilan des Bleus

Le 13/08/2018 à 20:40Mis à jour Le 11/03/2019 à 15:13

La saison d'escrime s'est refermée fin juillet à Wuxi (Chine) sur une belle médaille d'or mondiale par équipes de nos sabreuses.

Du bronze de Manon Brunet à domicile au doublé Europe-Monde de Yannick Borel, retour sur les résultats 2017-2018 de nos tireurs français.

Des sabreuses au top !

Elle a fini la saison comme elle l’avait commencée : par une médaille. La sabreuse Manon Brunet (22 ans) a été la première tricolore à monter sur un podium cette saison, c’était dans son fief d’Orléans, fin octobre dernier, où elle avait glané le bronze. Même métal sur la Coupe du monde d’Athènes en mars, puis l’or à Tunis en juin.

Le bronze et l’or aussi avec ses coéquipières aux Championnats d’Europe et donc aux Mondiaux de Wuxi. Voilà pour une saison bien remplie, terminée à la 11e place, malgré des championnats individuels décevants (20e aux Europe, 35e aux Monde). Cécilia Berder, 28 ans, termine, elle, 4ème mondiale grâce notamment à sa médaille de bronze sur le Grand Prix de Cancún et surtout à l’argent européen décroché à Novi Sad (Serbie).

Charlotte Lembach pointe au 15e rang mondial avec au passage un podium à Baltimore (3ème), tandis que la jeune Caroline Queroli finit 38e, mais toutes deux partagent les joies du bronze européen et de l’or mondial collectifs. Au mérite de ces médailles internationales, les Bleues terminent d’ailleurs nation numéro 1 mondiale.

Thibus, cheffe de file du fleuret

Au sabre masculin, pas grand-chose à se mettre sous la dent, si ce n’est la Coupe du monde de Györ (Hongrie) où l’on a vu Boladé Apithy et Vincent Anstett monter ensemble sur la troisième marche du podium. Ils finissent respectivement N.12 et N.16. Cinquième aux Europe, Tom Seitz finit au 22e rang, alors que Maxence Lambert figure en 37e position.

Trois fois cinquième cette saison, la fleurettiste Ysaora Thibus a attendu le tournoi mondial pour enfin accrocher le podium avec une belle médaille d’argent après le bronze de l’an passé. Elle pointe aujourd’hui au 6e rang mondial, loin devant Astrid Guyart, Pauline Ranvier et Anita Blaze (N.28, 33 et 51), avec qui elle a remporté le bronze par équipes à Novi Sad, puis à Wuxi ! Chez les hommes, Erwann Le Péchoux fait toujours figure, à 36 ans, de leader.

Il termine dans le Top Ten (9e) en s’adjugeant au passage la Coupe du monde de Tokyo. Victoire également pour Maxime Pauty (N.21) à Saint-Pétersbourg. De leur côté, Enzo Lefort (N.14), Jérémy Cadot (N.18) et Julien Mertine (N.41) ont tous obtenu le bronze, respectivement au Grand Prix de Turin, à Bonn et à Paris.

Borel, intouchable

Coraline Vitalis (N.13), Laurence Épée (N.21), la bien nommée, Auriane Mallo (N.25) et Marie-Florence Candassamy (N.31), sacrées ensemble aux Championnats d’Europe, ont toutes signé un podium en individuel. Dans l’ordre : l’or à La Havane, l’argent à Dubaï, le bronze au Grand Prix de Cali et à Budapest. Chez les messieurs, Yannick Borel s’est érigé en maître de la discipline.

Le Guadeloupéen a réalisé un somptueux doublé Europe-Monde pour finalement ravir la place de numéro 1 mondial à l’Ukrainien Bogdan Nikishin pour trois petits points ! Avant cela le Français s’était également emparé du bronze à Vancouver et de l’or au Grand Prix de Cali. Chapeau bas. Et la relève est déjà là, puisque Luidgi Midelton a lui été sacré champion du monde junior à Vérone.

Daniel Jérent (N.12) s’était lui aussi hissé sur le podium au Canada et en Colombie (argent et bronze), mais il n’a ensuite pu défendre ses chances à Novi Sad, en raison d’une blessure au dos, puis à Wuxi, écarté pour avoir enfreint les règles antidopage. Finaliste au Grand Prix de Budapest, Alex Fava finit au 18e rang mondial, alors que Jonathan Bonnaire, en bronze en Hongrie, pointe seulement à la 57e place. Ronan Gustin (N.31) et Aymerick Gally (N.99) ont, eux, eu le bonheur de se parer d’argent en Serbie, aux côtés de Borel et Fava.

Cap sur Budapest

Aux classements des médailles, la France termine au pied du podium sur les Championnats du monde : 4e avec 4 médailles, dont deux titres, et 2ème nation sur le tournoi européen avec 6 breloques : deux de chaque métal. Nos escrimeurs tricolores tenteront de faire encore mieux l’an prochain. Ça se passera à Düsseldorf (Allemagne) pour les Europe et à Budapest (Hongrie) pour les Mondiaux, les rendez-vous sont pris !

0
0