Un miracle, mais pas deux. Les Françaises avaient signé un retournement de situation spectaculaire lors d'une demi-finale épique et riche en émotions contre l'Italie. Mais en finale, face aux représentantes russes concourant sous pavillon neutre, elles n'ont jamais réussi à se relever d'une entame très difficile. Elles ont couru sans cesse après le score, sans jamais entrevoir le moindre espoir, pour s'incliner finalement 45 touches à 33.
Suivez les Jeux Olympiques de Tokyo en intégralité sur Eurosport !
Les Russes étaient favorites, surtout après le tournoi individuel, où elles avaient accroché de l'argent avec Inna Deriglazova et du bronze avec Larisa Korobeynikova. Et d'emblée, elles ont fait mal. Dans le tout premier relais, Ysaora Thibus a mené 2-1, avant de concéder quatre touches consécutives pour virer à 2-5. Tout avait mal débuté, tout allait mal se finir. Jamais les Françaises n'allaient reprendre l'avantage au score, et il s'en faudrait de beaucoup.
Tokyo 2020
Lefort : "on était en mission"
03/08/2021 À 16:48

Une blessure russe n'a rien changé

Même la blessure du maillon le moins fort, Marta Martyanova, lors du troisième relais contre Pauline Ranvier, n'a rien changé à l'affaire. La finale a été interrompue un long moment pour une entorse à la cheville gauche de la Russe, mais elle a limité la casse pour maintenir cinq touches d'avance (14-9) au tiers de ce duel pour l'or.
Puis le score a continué à grimper : 20-12, 30-20 et 35-21 après l'entrée d'Astrid Guyart à la place d'Anita Blaze. Si la remplaçante tricolore n'a mis qu'une touche, cette apparition lui permet d'être, elle aussi, médaillée. Ce sera la seule vraie bonne nouvelle de cette finale dans le clan tricolore.
Le petit sursaut de Pauline Ranvier et Ysaora Thibus lors des deux derniers relais a permis d'adoucir un tout petit peu l'addition. Mais les Russes étaient largement au-dessus sur l'ensemble de cette finale. En dépit de ce dénouement un peu brutal, c'est un magnifique résultat pour le fleuret féminin français, qui attendait une médaille olympique depuis Los Angeles, en 1984. Et avant les trois dernières épreuves par équipes, le groupe France totalise désormais trois médailles ici à Tokyo. Une de chaque métal. Le bilan est déjà satisfaisant. Il reste trois jours pour le rendre reluisant, voire exceptionnel.

Les Bleues impuissantes face aux fleurettistes du comité olympique russe: revivez la dernière touche

Tokyo 2020
Lefort : "La force de cette équipe, c'est que chacun connaît son rôle"
03/08/2021 À 06:48
Tokyo 2020
Berder au JO Club : "On aurait pu aligner deux ou trois équipes de France de sabre"
02/08/2021 À 14:36